FMI: Le niveau élevé de la dette du Congo et l’accumulation d’arriérés nuisent à la confiance des investisseurs

Conclusion d'une mission de négociation d’un programme en République du Congo

0
2147
Ph. DR

Malgré un ajustement budgétaire prononcé depuis 2015, les déséquilibres macroéconomiques demeurent importants et la dette est insoutenable, selon le Fonds monétaire international (FMI) qui a conclu récemment un accord avec le Congo sur les contours des politiques qui pourraient être soutenues par un arrangement financier.

Dans un communiqué publié à l’issue de la mission d’une de ses équipes, qui a séjourné à Brazzaville, du 3 au 18 avril 2018, l’institution financière internationale a affirmé que le niveau élevé de la dette et l’accumulation d’arriérés qui en a résulté nuisent à la confiance des investisseurs, la stabilité du système financier, ainsi qu’aux services sociaux.

« Les faiblesses dans la gouvernance et la lutte contre la corruption ont exacerbé les lacunes dans la mise en œuvre des lois et règlements et les vulnérabilités économiques », a constaté le chef de ladite mission, Abdoul Aziz Wane.

A ce propos, il a exhorté les autorités à « entreprendre des réformes audacieuses et immédiates dans le domaine de la gouvernance pour traduire en action la rupture avec les politiques et pratiques du passé proclamée par le gouvernement ».

Selon les explications du FMI, le programme qu’il propose au Congo « vise à promouvoir une croissance soutenue et inclusive notamment en rétablissant la viabilité budgétaire et en améliorant la gouvernance. Il vise aussi à contribuer aux efforts régionaux de renforcement de la stabilité extérieure ».

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici