Vital Kamerhe: « Nous n’avons pas été à la CENCO pour des intérêts personnels »

0
1763
Le président de l’Union pour la Nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe.

Il n’y a pas d’opposition entre l’accord du 31 décembre 2016 et celui du 18 octobre, a affirmé le président de l’Union pour la Nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe.

« De la même façon que nous cherchons la paix, je m’adresse à nos amis qui pensent que nous étions au centre interdiocésain pour défendre des intérêts personnels. Nous n’avons pas été à la CENCO pour des intérêts personnels. Ça c’est connaitre mal Vital Kamerhe », a souligné l’opposant congolais assurant qu’il est esclave de la démocratie, au service de la paix, des valeurs démocratiques, au service du développement et du peuple congolais.

Dans un entretien accordé au site actualite.cd, le responsable politique a demandé à ses amis de la MP d’arrêter de semer la confusion dans le camp de l’opposition politique au dialogue. « Parce qu’ils ont tous signé sous réserve parce qu’on a demandé de rapporter les arrêter de dédoublement des partis tels que MLC et MSR. Sous réserve de quoi ils disent parce que certains délégués de l’opposition n’ont pas signé l’accord », dit-il. Avant de s’interroger : « depuis quand ils sont devenus les avocats de l’opposition politique au dialogue » et de rappeler que « nous avons déposé notre document pour l’arrangement particuliers, la MP l’a également fait. Je demande au Front de comprendre que la MP joue à un jeu politique et elle n’acceptera pas de mourir pour le MLC et Alliés », a-t-il soutenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici