Roberto Azevêdo : les accords commerciaux peuvent renforcer l’autonomisation économique des femmes

Le Directeur général de l'OMC lors d'un atelier sur le thème “Les considérations de genre dans les accords commerciaux”, tenu le 28 mars

0
1640
Ph: OMC.

C’est en substance ce qu’ a déclaré le Directeur général de l’Orgabisation mondiale du commerce (OMC), Roberto Azevêdo, au cours d’un atelier consacré aux “considérations de genre dans les accords commerciaux”.

Le commerce et les accords commerciaux peuvent être un mécanisme utile à l’autonomisation économique des femmes et favoriser ainsi la croissance économique et la lutte contre la pauvreté partout dans le monde, a-t-il souligné lors de cet atelier qui s’est tenu hier, jeudi 28, à l’OMC.

« Il est de plus en plus reconnu que le commerce et les règles commerciales peuvent constituer un mécanisme utile pour soutenir l’autonomisation économique des femmes », a-t-il insisté que La Déclaration de Buenos Aires de 2017 sur le commerce et l’autonomisation économique des femmes devraient reconnaître ce changement d’attitude.

Signée par 122 membres et observateurs, cette Déclaration a donné un véritable élan à la question à l’OMC et a identifié divers instruments susceptibles d’aider à mieux comprendre les liens entre le commerce et l’autonomisation économique des femmes, a-t-il expliqué.

Soulignons que cet atelier est co-organisé par l’Islande, le Botswana et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) en coopération avec l’OMC et le Centre du commerce international (CCI).

Martin KAM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici