Maroc. Les prix des actifs immobiliers s’apprécient de 0,8% au premier trimestre

En glissement annuel, les transactions immobilières affichent un accroissement de 2,5%, selon BAM et l’ANCFCC

0
417
DR

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) est ressorti en légère hausse au titre du premier trimestriel 2023, en glissement annuel et mensuel, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

L’indice des prix des actifs immobiliers s’est apprécié de 0,8% comparativement au premier trimestre de l’année 2022, ont indiqué les deux organismes publics dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du premier trimestre 2023.

Selon les explications de BAM et de l’ANCFCC, cette légère évolution traduit « les hausses des prix des terrains (2,0%) et des biens à usage professionnel (3,7%) et la quasi-stagnation des prix des biens résidentiels (0,1%) ».

D’après les données recueillies, en l’espace d’un an, le nombre de transactions a marqué un accroissement de 2,5%, recouvrant des hausses de 3% pour les biens résidentiels et de 3,5% pour les biens à usage professionnel et une stagnation pour les terrains.

Dans le détail, il ressort de ces mêmes données que les prix du résidentiel ont reculé de 0,1% en glissement annuel, en raison du recul de 0,5% des prix des villas et de la stagnation de ceux des appartements et des maisons.

Le nombre des transactions dans cette catégorie « a affiché une progression de 3%, reflétant des hausses de 2,9% pour les appartements et de 20,6% pour les villas et une baisse de 1% pour les maisons », a indiqué la note.

En parallèle, les prix au niveau du foncier ont connu une appréciation de 2% tandis que le nombre de transactions a stagné.

Comparés au même trimestre de l’année écoulée, les prix des biens à usage professionnel ont bondi de 3,7%, avec une hausse de 2,1% pour les locaux commerciaux et de 7,1% pour les bureaux.

Quant aux transactions, les chiffres de BAM et de l’ANCFCC suggèrent qu’elles ont progressé de 3,5%, suite à une progression de 1,8% des ventes des locaux commerciaux et de 12% de celles des bureaux.

Dans leur note, les deux organismes publics annoncent par ailleurs que « l’indice des prix des actifs immobiliers a enregistré une hausse trimestrielle de 0,3%, recouvrant des progressions des prix des terrains de 0,9% et des biens à usage professionnel de 1,1% et une baisse des prix du résidentiel de 0,2% ».

Selon la même source, le nombre de transactions a accusé un recul de 14,8%, en comparaison avec le précédent trimestre, reflétant des replis de 17,3% pour les biens résidentiels, de 10,6% pour les terrains et de 3,7% pour les biens à usage professionnel.

Toujours selon la Banque centrale et l’ANCFCC, « en glissement trimestriel, les prix du résidentiel ont baissé de 0,2%, en relation avec les diminutions de 0,2% des prix des maisons et de 1,2% de ceux des villas. Les prix des appartements ayant stagné ».

Quant aux transactions, elles ont en parallèle reculé de 17,3%, recouvrant des baisses de 17,5% pour les appartements, de 18% pour les maisons et de 4,2% pour les villas.

Au niveau du foncier, il ressort que les prix des terrains ont affiché une progression de 0,9% tandis que le nombre de transactions a connu une baisse de 10,6% d’un trimestre à l’autre, a fait savoir la note.

Il est à noter que « l’indice des prix des biens à usage professionnel a affiché un accroissement de 1,1%, recouvrant une augmentation de 1,3% pour les locaux commerciaux et une baisse de 0,6% pour les bureaux ».

En parallèle, le nombre de transactions a accusé un recul de 3,7%, reflétant une diminution de 7,4% pour les locaux commerciaux et une progression de 18,5% pour les bureaux, selon les explications de BAM et de l’ANCFCC.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici