Liberté de la presse : Des journalistes congolais participent à débat sur Webchat

0
2007

Des journalistes et des spécialistes des médias congolais ont participé, le 3 mai 2017 à Brazzaville, à débat sur Webcha à l’initiative de l’ambassade des Etats-Unis au Congo et le Centre d’Information des Nations Unies (CINU).

Cet échange a eu lieu à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse. Il s’est agi de discuter de l’importance de la liberté de la presse et de son rôle dans une société démocratique et des meilleures pratiques concernant la protection des journalistes et leurs sources.

Ces journalistes en webchat des Etats-Unis, d’Abuja au Nigeria, de Tirana en Albanie, du Tchad du Congo Brazzaville et d’autres pays, ont aussi parlé de la manière d’accroître la confiance du public en la presse et l’utilisation des réseaux sociaux pour faire face à ce qui menace la liberté de la presse.

Dans son message à l’occasion, le Secrétaire des Nations Unies, M. António Guterres, a invité à la protection des journalistes dont les mots et les images peuvent changer le monde. Il a indiqué que les journalistes se rendaient dans des endroits les plus dangereux pour prêter leur voix à ceux qui n’en ont pas et que les professionnels des médias étaient confrontés à la diffamation, aux agressions sexuelles, aux emprisonnements, aux coups et blessures et même à la mort Il a de ce fait reconnu qu’il existe des personnalités fortes pour défendre la liberté des médias et que c’est là une exigence primordiale pour faire barrage à la désinformation ambiante, invitant chacun à se battre pour défendre le droit et la vérité. Il a en outre lancé un appel à l’occasion de cette journée mondiale de la liberté de la presse, pour que cessent toutes les formes de répression à l’encontre des journalistes parce qu’une presse libre fait progresser la paix et la justice pour tous.

Selon Reporters Sans Frontières (RSF), les chiffres indiquent qu’en 2017, huit journalistes, deux net-journalistes et un collaborateur tués ; 192 emprisonnés à ce jour, 166 net-journalistes et dix collaborateurs emprisonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici