RD Congo/Rwanda. Quand le piège de Paul Kagame se referme sur Félix Tshisekedi

0
387

PARLONS-EN. Comme on le sait, une réunion ministérielle, réunissant les ministres des Affaires étrangères du Rwanda et de la RD Congo, a eu lieu à Luanda, en Angola, il y a quelques jours. Les deux délégations se sont retrouvées autour du médiateur angolais en vue de préparer la rencontre entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame.

Quand on lit le communiqué émanant de cette rencontre, l’on se rend compte du piège dans lequel la RD Congo est tombée… encore une fois. Tenez. On insiste sur l’importance des processus de paix de Nairobi et de Luanda; on demande à la RDC de « présenter un Plan de neutralisation des FDLR », qui n’ont jamais constitué la moindre menace pour la sécurité du Rwanda; et ce dernier s’engage « à revoir les mesures et le dispositif pris pour assurer sa défense et sa sécurité ».

Le message que tout observateur avisé comprend ici est simple : ce n’est pas la RD Congo qui est agressée, mais bien le Rwanda, obligé de prendre des dispositions sécuritaires conséquentes face à la menace que constitueraient les rebelles hutus des FDLR qui prospèrent dans le Kivu. Voilà pourquoi le communiqué effleure à peine la problématique du M23, pourtant au cœur des tensions entre la RDC et le Rwanda; voilà pourquoi on ne mentionne aucunement la question de l’occupation des territoires occupés; et enfin voilà pourquoi on n’exige rien du Rwanda, pourtant créateur et pourvoyeur en chef du M23.

À la lecture de ce communiqué, je me suis demandé si je devais blâmer le Rwanda ou les autorités congolaises, qui viennent de prouver encore une fois qu’elles sont vraiment inconscientes et irresponsables en prenant des engagements qui menacent l’existence même de leur pays dans sa forme actuelle. Qui ne sait pas que les processus de Nairobi et de Luanda, auxquels tient tant le régime de Paul Kagame, est un véritable piège à cons ? Qui ne sait pas que le Rwanda occupe une partie du Kivu via le M23 ?

Il y a deux semaines, j’ai expliqué à l’émission du journaliste Fabien Ambingson Kusuanika le danger auquel s’exposait la RDC en amorçant des négociations avec un Rwanda, qui entend se servir du M23 pour atteindre d’inavouables desseins dans le Kivu. Le pire est à venir, car c’est sur la base de ce qui a été discuté à Luanda que Félix Tshisekedi va négocier avec Paul Kagame. Autrement dit, Tshisekedi, qui a promis de faire la guerre au Rwanda, va rencontrer Kagame pour entériner ce qui s’apparente à une mise à mort lente et douloureuse de la RDC.

Juste sidérant tout ça…

Par Patrick Mbeko

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici