Mwana N’Deya, Denis Christel Sassou-N’Guesso, le Député d’Oyo

0
1686
Denis Christel Sassou-N’Guesso

“Faire de mon rêve une ambition : celle de construire un vrai projet de développement de notre terroir commun”

Selon le député d’Oyo, ce rêve est le fruit d’une dualité de fait et de lieu, à savoir : d’abord le lien de sang et de cœur qu’il a avec la ville d’Oyo, et qui fait d’elle une partie de lui, ensuite, parce qu’il se sent le devoir, par certaines actions, d’inscrire Oyo dans la postérité, convaincu que seule une telle posture contribuera à pérenniser son leadership et celui de ses ressortissants. Il pense qu’avec les fils et les fils d’Oyo, il n’a aucun doute qu’il partage ce lien de sang et de cœur. Mais a-t-il rassuré, « Je voudrais avant tout, et principalement avec vous, faire de mon rêve une ambition : celle de construire un vrai projet de développement de notre terroir commun ». Ce rêve, en substance, traduit par la suite en ambition, est le sens unique de son engagement politique au terme des dernières législatives de 2012 à Oyo.

Il a dégagé quelques axes, non exhaustif, mais prioritaires de ce programme et pour lesquels il souhaite vivement recueillir, les réflexions et suggestions, ainsi que les apports multiformes de ressortissants d’Oyo. Ces axes sont regroupés en quatre priorités qui suit ;

1 – La création à Oyo d’une activité industrielle à la fois de générer des emploies pour les jeunes et d’assurer le rayonnement extra-national d’Oyo. Il a pensé à une industrie de fabrication de médicaments génériques.

2 – Faire d’Oyo un grand pôle de formation professionnelle de dimension internationale et multidisciplinaire par l’implantation d’un complexe moderne pouvant dispenser une formation professionnelle à tous les niveaux, y compris la possibilité d’accueillir les derniers cycles de formation des étudiants en médecine. Cela permettra, par ailleurs, de pallier le déficit en personnel médical qui pourrait se poser au niveau du grand hôpital d’Oyo.

3 – Faire d’Oyo un grand pôle de promotion de l’économie culturelle par la création d’un complexe d’infrastructures culturelles et de loisirs, qui manque aujourd’hui dans tout le Département.

4 – Faire d’Oyo un pôle de développement d’une économie touristique moderne afin de valoriser le patrimoine touristique et culturel du Département, ainsi que toutes les infrastructures matérielles existantes.

« Sur ce, ces quelques axes seront couplés à l’existant qu’il nous faudra consolider, pérenniser et étendre à l’ensemble des populations. Il s’agit notamment, de l’électricité, de l’eau potable, des structures sanitaires, des actions en faveur du désenclavement de certains villages par la construction de pistes agricoles, ou d’infrastructures routières, etc. » a dit « Mwana N’Deya »

Comité Mwana N’Deya Diaspora

Notons qu’au niveau de la Diaspora en France est né le Comité Mwana N’Deya, qui s’inscrit dans une dynamique de mobilisation des hommes, des femmes, mais surtout des jeunes sur la conscientisation des valeurs d’unité nationale et du patriotisme, pour arriver à travers diverses manifestations et rencontres, au partage, d’échanges et de convivialité entre la communauté des congolais de l’extérieur et les amis du Congo Brazzaville en France et en Europe.

La première édition du tournoi de football « Mwana N’Deya » à Paris, et à l’occasion du 53ème anniversaire de l’indépendance du Congo à Djambala, a été l’une des premières activités du Comité Mwana N’Deya en collaboration avec le Collectif des jeunes congolais de la diaspora (CJCD)

Avec Metropolis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici