Congo : Dix-neuf cas guéris du Covid 19

0
1290
Mme Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la Santé, de la Population, de la Promotion de la l’Intégration de la femme au développement.

La ministre de la santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, Mme Jacqueline Lydia Mikolo a annoncé, le 24 avril 2020 à Brazzaville, que le pays compte 19 cas de personnes guéries du Covid 19 et de six patients décédés sur l’ensemble du pays pour 200 cas de contamination au niveau national.

La ministre a indiqué que quatorze nouveaux cas avaient été testés positifs au covid-19, cet qui porte le nombre total des  personnes contaminées à 200 cas à Brazzaville rassurant en substance que la première préoccupation pour le contrôle de la propagation de cette pandémie au Congo est de faire que chaque arrondissement soit doté d’une équipe d’intervention rapide qui assurera la surveillance épidémiologique sur le terrain, notamment pour faire des prélèvements et avoir un suivi du contact.

Elle a reconnu en effet des balbutiements au départ dans cette lutte. Selon elle, il fallait mobiliser les ressources matérielles financières et humaines, et que tout prenait forme désormais. Il s’agit de faire de sorte que la grande partie de la stratégie nationale basée sur l’intensification du diagnostic précoce ait lieu dans les 52 districts sanitaires du pays.

La ministre a expliqué que le pays disposait aujourd’hui de trois laboratoires capables de donner les résultats du covid-19. Elle a également annoncé que la situation évoluait et que le  gouvernement avait le contrôle de la situation et, au fur et à mesure.

« Nous allons continuer à monter en intensité pour nous assurer que nous avons atteint le pic. A ce moment-là, nous pourrons très vite donner des signaux de sortie de crise», a-t-elle dit. Elle a ajouté que le pays visait un dépistage de masse qui est l’une des conditions du déconfinement, soulignant que la volonté du pays était que chaque département soit capable de procéder au dépistage de masse sur le plan local.

”Le fait que nous avons des guérisons prouve que nous utilisons le protocole qui marche. Nous avons été très réticents de partager ce protocole que nous avons réservé au milieu scientifique. Il a été partagé avec le comité des experts qui a donné son avis. Le gouvernement l’a reçu et toutes les personnes ressources, notamment celles de l’Oms, l’ont validé”, a-t-elle indiqué.

Elle a précisé qu’il n’existe pas de maladie honteuse et que le Covid 19 n’en était pas une. Tout en informant qu’elle n’était pas porteuse du virus, elle a reconnu dit qu’un nombre de ses collaborateurs ont été déclarés positifs au Covid-19. Ils sont pris en pris en charge.  

En outre, une plateforme de l’opposition, en l’occurrence, le Rassemblement des Acteurs de la Démocratie (RAD), a récemment suggéré au gouvernement de décréter obligatoire le port du masque sur l’étendue du territoire national, afin de limiter la propagation du coronavirus ayant déjà affecté 200 personnes à ce jour.

Cette plateforme a jugé la gestion de cette crise sanitaire défaillante.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici