Congo. 5 nouveaux directeurs généraux, 1 inspecteur général et 1 président de comité de direction s’engagent à accomplir leurs tâches avec loyauté

Passations de service

0
140
Publicité

Lundi 1er et mardi 2 août 2022 à Brazzaville, 5 nouveaux Directeurs généraux, un Inspecteur général et un Président de Comité de direction ont été installés dans leurs fonctions par Wilfrid Albert Ossié, Directeur de cabinet de Rigobert Roger Andely, Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public.

Les 7 hauts fonctionnaires de l’Etat, nommés récemment en Conseil des ministres puis confirmé par Décrets présidentiels numéros 2022-416 ; 417 ; 418 ; 419 ; 420 ; 421 et 422, du jeudi 22 juillet dernier, ont pris l’engagement d’accomplir leurs tâches jusqu’au succès, afin de mériter la confiance placée en eux par le Chef de l’Etat, Denis Sassou-N’Guesso ; le Premier Ministre Chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso ; le Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public, Rigobert Roger Andely ; et, bien entendu, son Directeur de cabinet Wilfrid Albert Ossié. Ce dernier a représenté le Ministre à cette série de passations de service et d’installations dont le modérateur a été le Conseiller administratif et juridique (CAJ), Audrey Mapithy Ma Mapithy.

Le premier à être installé dans ses fonctions, le nouveau Président du Comité de direction de l’Agence de régulation des transferts de fonds (ARTF), et Conseiller du Ministre des Finances à la date de son installation. Dominique Ursel Tsono Ndzalé a indiqué que c’était la 3ème fois qu’il prenait part à une cérémonie d’installation des dirigeants de l’ARTF.

Publicité

D’abord en 2020, à l’occasion de sa nomination comme DG de l’ARTF par intérim, en remplacement du précédent DG par intérim, Monsieur Goma, qui avait succédé à feu le DG Jean Raphaël Robert Massamba-Débat.

Ensuite, en 2021, lorsqu’il a passé, à son tour, le témoin à son successeur intérimaire, Basile Jean Claude Bazebi.

Enfin, en 2022, au moment de sa prise de fonctions à la tête du Comité de direction qui mis sera en place dans quelques jours. C’est autant dire qu’il connaît bien les dossiers de la « maison ARTF ».

« L’ARTF est administrée, selon les textes, par un Comité de direction, en tant qu’organe délibérant ; tandis que la gestion de l’ARTF relève de la Direction générale », a indiqué Dominique Ursel Tsono Ndzalé. « Je vais œuvrer pour l’atteinte des objectifs pour lesquels l’ARTF a été créée », a-t-il promis.

Le deuxième haut fonctionnaire de l’Etat qui a été intronisé au siège de l’ARTF, en même temps que le premier, est Basile Jean-Claude Bazebi, confirmé Directeur général de cette institution dont il a assuré l’intérim depuis 2021…Soit une année de dur labeur, qui a abouti à cette marque de confiance de la part de la hiérarchie, à travers cette confirmation. C’est donc un technocrate qui manage cette structure depuis de longs mois. Peu prolixe, le nouveau DG de l’ARTF a exhorté à ses collaborateurs en six mots : « Travaillons d’abord, le reste après » !

Darel Gildas Ngouala, nouvel Inspecteur général des Finances (IGF), a été le troisième cadre intronisé dans son fauteuil de commandement. Le nouveau promu occupait déjà ce poste depuis un an, en 2021, en qualité d’intérimaire. Conscient du rôle de gendarme que joue l’IGF auprès du Ministre des Finances, Darel Gildas Ngouala n’a pas, pour autant, ignoré que sa hiérarchie peut aussi s’autosaisir. En ce qui le concerne, « je compte sur l’appui du Ministre, du Directeur de cabinet et de mes collaborateurs, dans l’appropriation des méthodes de travail pour l’accomplissement des missions assignées à l’IGF. Le train de la bonne gouvernance et de la lutte contre les antivaleurs est en marche. Il ne doit pas nous laisser sur le quai », a instruit Darel Gildas Ngouala.

Pour sa part, Jean-Pierre Nonault a été le quatrième technocrate à être établi officiellement dans ses prérogatives. Il est désormais confirmé « Directeur général des institutions financières nationales » (DGIFN), poste qu’il occupait depuis un an, par intérim. 

Le cinquième technocrate à être confirmé et installé officiellement à son poste est le Directeur général du Budget, Jean Claude Iwanga. Plusieurs fois intérimaire à ce poste auparavant, le nouveau locataire de la DGB connaît parfaitement les dossiers de son segment ministériel.

Joël Ikama Ngatsé a été le sixième haut cadre à être installé officiellement. Il est dorénavant le Directeur général du contrôle des marchés publics (DGCMP). Après avoir assuré l’intérim à ce poste. 

Enfin, le septième promu a été Lord Marhyno Gandou, nommé Directeur général de l’Agence congolaise des systèmes d’information (ACSI). La passation de service entre Jeannot Mavoungou, Directeur général sortant, et Lord Marhyno Gandou a eu lieu dans un climat convivial, sous les applaudissements des travailleurs et collaborateurs. En réalité le nouveau Directeur est un Agent de cette entité, qui a passé plusieurs années en détachement au cabinet du Ministère des Finances qui revient à la case de départ.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here