Congo/25 novembre 2009-25 novembre 2023, 14 ans que le légendaire artiste musicien Jean Serge Essous nous a quittés, à Brazzaville, des suites d’une maladie

0
156
Jean Serge Essous.

TERRE DES LEGENDES ET DES LUMIERES. Co-fondateur des orchestres OK Jazz, Rock a Mambo, African Team, Bantou de la Capitale, Jean Serge Essous était une virtuose de la musique congolaise. A la la fois, jazzman, saxophoniste, clarinettiste, chanteur compositeur. Doté d’une voix qui donnait à ses chansons une connotation particulière lorsqu’il les chantait lui même.

Dans « Ce Jour là en Jeans », livre de mes Mémoires, publiés aux Éditions Baudelaire, de belles pages sont consacrées à Jean Serge Essous. Lui, grâce auquel, je me suis très tôt, dans ma vie, emballé pour la rumba congolaise. Lui dont je deviendrai plus tard un fervent sympathisant, jusqu’à à sa disparition, me désignant, avec élégance, par Ouaba. Diminutif de Ouabari. Jean Serge, je lui répondais.

Ce 24 novembre 2023, un jour avant le 25 novembre 2023, pour exprimer mon amitié et ma fidélité pour Jean Serge Essous, je me suis rendu devant la concession de la rue Mboko, au croisement de l’avenue des Ecoles, à Moungali, concession qui fut, dans les années 52-54, la propriété de la familiale Essous. C’est à ces lieux, dans une maison, reconvertie, pour les besoins de la cause, en espace de répétition, que Jean Serge Essous et ses amis se lancèrent dans la musique. C’est là, qu’encore ecolier, je fais, pour la première fois, la connaissance de Jean Serge Essous. Je me lie avec lui. La maison sera mise en chanson par Jean Serge Essous lorsque ses ennemis, piètres ordinaires personnages, jaloux de son franc succès musical, l’incendièrent.

De Jean Serge Essous, plus que de souvenirs. Mais des souvenirs qui ne s’effacent pas. Tant, il a marqué l’univers culturel congolais.

Qu’il repose en paix.

Brazzaville 24 novembre 2023

Ouabari Mariotti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici