CAN 2023 : Le puissant Ronwen Williams se livre sur les tirs au but !

0
39

L’exploit de Ronwen Williams lors de la CAN 2023 restera gravé dans l’histoire du football. Le gardien sud-africain a arrêté quatre des cinq tirs au but du Cap-Vert, propulsant ainsi les Bafana Bafana en demi-finale. À l’âge de 32 ans, ce natif de Port Elizabeth se fait enfin connaître du grand public.

Alors que l’Argentine a dû compter sur la performance phénoménale de Lionel Messi pour remporter la Coupe du Monde 2022, l’Afrique du Sud mise sur son gardien de but, Ronwen Williams, qui s’est montré exceptionnel, notamment dans les séances de tirs au but.

Bien que la victoire totale à la CAN 2023 ne soit pas encore acquise, les Bafana Bafana ont franchi deux étapes cruciales pour se qualifier en demi-finale le samedi 3 février, principalement grâce à l’incroyable prestation de leur gardien, Ronwen Williams.

À 32 ans, Williams entre dans l’histoire en devenant le premier gardien à stopper quatre tirs au but sur cinq lors d’un grand tournoi international. Son jeu aérien, sa main ferme et son sang-froid remarquable ont marqué cette performance exceptionnelle.

Malgré son rôle clé, Williams préfère partager les éloges. « Je donne du crédit aux analystes. Ils me préparent en analysant de nombreuses vidéos. Nous étudions les équipes adverses. J’essaie également de comprendre les tendances », déclare le gardien de Mamelodi Sundowns, formé à Supersport United de 2011 à 2022. Il ajoute avec humilité : « Mon téléphone est rempli d’images de penalty, donc tout le mérite revient aux analystes pour avoir fait leur travail, car obtenir des images de certains de ces joueurs qui évoluent partout dans le monde n’est pas facile. »

Depuis la défaite initiale contre le Mali (2-0), Ronwen Williams a préservé inviolées les cages de l’Afrique du Sud. Il vient d’aligner quatre clean-sheets consécutifs en Côte d’Ivoire, couronnés par la séance surréaliste de tirs au but.

Son entraîneur, Hugo Broos, le qualifie d’homme du match, soulignant sa performance exceptionnelle : « Nous n’avons pas eu de chance, car nous avions un très bon gardien aujourd’hui. Si vous pouvez arrêter quatre penaltys, ce n’est plus de la chance. Il n’a pas seulement fait cela, il nous a aussi sauvé deux minutes avant la fin avec un joueur qui était seul devant lui, donc oui, il était l’homme du match. Je pense qu’on ne pouvait choisir personne d’autre. »

Bien que Ronwen Williams puisse être une révélation pour le grand public, les aficionados du football africain le connaissent bien. Vainqueur de la première édition de la Super League africaine des clubs avec les Sundowns, il a disputé 26 matchs toutes compétitions confondues en club cette saison, enregistrant 20 clean-sheets et n’encaissant qu’un nombre minime de buts.

Ya Willy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici