La Coalition pour un Nouveau Congo (CNC) condamne l’incapacité du Gouvernement Congolais d’assumer sa mission régalienne de défense et de sécurité face au génocide de 13 millions de Congolais

0
408

L’heure est très grave en République Démocratique du Congo. Des Congolais sont massacrés à l’Est du pays comme des bêtes sauvages avec l’impuissance du Gouvernement Congolais. Plus de 13 millions de morts et plus de 8 millions de déplacés forcés et abandonnés.

Chaque jour, des dizaines de milliers de Congolais sont tués et chassés de leur terre à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Nous vivons comme dans une comédie la déliquescence de l’Etat Congolais.

    La Coalition pour un Nouveau Congo (CNC) condamne l’incapacité du Gouvernement Congolais d’assumer sa mission régalienne de défense et de sécurité face au génocide de 13 millions de Congolais. Le Gouvernement incapable fait appel aux nombreuses armées étrangères sur son sol. Et ces armées, comme la MONUSCO, ne viennent pas protéger l’intégrité territoriale de la RDC ni protéger la population congolaise de l’agression du M23, du Rwanda et de l’Ouganda. Après la comédie du départ des forces armées de l’EAC, allons-nous vivre aussi le théâtre du départ inefficace des forces armées de la SADC ? Oui, parce que les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Quand un Gouvernement est incapable d’assumer sa mission régalienne de défense de l’intégrité territoriale et de sécurité des personnes et de leurs biens, il démissionne. C’est la règle la plus élémentaire de la démocratie et de la bonne gouvernance. Le Gouvernement est incapable de mettre le M23 hors d’état de nuire depuis bientôt deux ans. On massacre les Congolais au vu et au su de tout le monde. Les mobondo et les kulunas sèment la loi à Kinshasa.

A Mikondo dans la capitale Kinshasa, des gens et des fonctionnaires abandonnent et fuient leurs maisons à cause de l’insécurité. Et un centre médical de l’Etat y est totalement abandonné pour raison de cette insécurité. Le Président de la République mal élu est pris au piège de ses propres déclarations concernant l’insécurité et le massacre des Congolais à l’Est durant sa campagne électorale. Un chef doit assurer le respect de sa parole et de sa grande promesse donnée à son peuple. Cela s’appelle la dignité et l’autorité d’un chef. La SADC et la MONUSCO ne feront rien à la place du Gouvernement Congolais, car le pays est au cœur du plus grand complot international. La naïveté en politique est un crime grave.

   Face à l’incapacité du Gouvernement Congolais, la Coalition pour un Nouveau Congo (CNC) demande au peuple congolais et à toutes es forces vives de se prendre en charge, car l’heure est grave pour notre survie. Nous risquons de disparaître cette année. Organisons-nous déjà dans toutes provinces pour défendre le Congo et notre peuple. Nous sommes déjà en guerre, et nos ennemis sont déterminés à détruire définitivement la RDC et son peuple en 2024. Ne suivez pas des discours mensongers d’une classe politique corrompue, non visionnaire et complice.

   La Coalition pour un Nouveau Congo (CNC) se tient du côté du peuple congolais pour la défense patriotique de notre intégrité territoriale et la protection des personnes et de leurs biens.

Ainsi fait à Mbandaka, le 08  février 2024

Pour la Coalition pour un Nouveau Congo

Isidore EKOFO LOKENYO

Le Porte-parole

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici