Djambala 2013 à Paris

0
1522

Le Comité Mwana N’Deya de la Diaspora a mis les bouchées doubles pour propulser « Djambala 2013 à Paris ». C’était la fête nationale sous le soleil de l’Eté, parrainé par Denis Christel Sassou Nguesso du Comité Mwana N’Deya.

1 – Véritables moments de partage et d’échange

Des spectacles vivants avec les plaquettes culturelles qui sont sorties de l’ordinaire : Le Tournoi Mwana N’Déya – 1ère édition avec de grands moments d’émotions et de la joie offert par Le Collectif des Jeunes congolais de la Diaspora (CJCD) présidé par Claude Menda.

En effet, Le Comité Mwana N’Déya de la diaspora en partenariat avec Le Collectif des Jeunes congolais de la Diaspora (CJCD) dans la région parisienne, a organisé la grande manifestation dite : Le Tournoi Mwana N’Déya – 1ère édition, à l’occasion du 53ème anniversaire de l’indépendance du Congo-Brazzaville.

Ce tournoi qui s’est inscrit dans une dynamique de mobilisation générale des jeunes de la diaspora, sur la conscientisation des valeurs d’unité nationale et du patriotisme, a permis de passer des véritables moment de partage et d’échange entre la communauté des congolais de l’extérieur et les amis du Congo-Brazzaville en France et en Europe. Un évènement qui s’est déroulé avec ferveur et qui a connu l’affluence de nombreuses familles congolaises venue de tous les horizons.

2 – Le temps de la convivialité

Tenue du samedi 17 au 18 Aoüt 2013 sur les installations du parc interdépartemental des sports à Villeneuve Prairie, le tournoi a tenu ses promesses sous le soleil de l’Eté , et près de 300 congolais et extérieurs ont pris part à la kermesse qui a présenté des stands de gourmandises, l’exposition des œuvres d’art, des animations culturelles, etc. Tout était mis en œuvre pour que les familles de la diaspora partagent un moment convivial, et surtout faire connaître Djambala 2013 à Paris.

3- Le Football au cœur des divertissements des jeunes congolais de la diaspora.

Le foot-bal qui a constitué l’activité phare des retrouvailles du Comité Mwana N’Deya Diaspora a réuni huit équipes de football amateur de bon niveau : Savigny le temple, Sarcelles, Orléans, Evry, Bana Brazza, Vigneux et Bruxelles, pour un mini-championnat qui a vu la victoire en finale et aux tirs au but de Sarcelles à l’issu du match qui l’a opposé à Evry. Une grande coupe a été remise au capitaine de Sarcelles par Claude Menda, président du Collectif des Jeunes de la Diaspora, en présence d’Arlette Loukakou, présidente de l’association Bana Brazza et de Pierrette Adams, la grande vedette congolaise de la chanson

4 – Le Comité Mwana N’Deya + Le Collectif des Jeunes Congolais de la Diaspora = La Fédération des Associations de la Diaspora. Une équation de lutte.

Le collectif des Jeunes Congolais de la Diaspora – à l’honneur au cours de Djambala 2013 à Paris – est le bras droit du Comité Mwana N’Deya. C’est un espace de dialogue et d’échange multidisciplinaires. Il a pour vocation de fédérer toutes les associations et initiatives individuelles de la diaspora congolaise qui souhaite participer activement au développement de notre pays le Congo-Brazzaville. Dans le cadre de ses activités, le Collectif des Jeunes congolais de la diaspora multiplie des actions pour favoriser l’entreprenariat des femmes, de la diaspora afin de faciliter l’éveil des consciences, par l’initiation de progrès qui place la femme au cœur du processus du développement socio-économique de notre pays.

5 – L’objet primordial du Collectif des Jeunes Congolais de la Diaspora, en partenariat avec le Comité Mwana N’Déya Diaspora, est :

Soutenir les différentes actions de paix au Congo, en Afrique et dans le monde ; œuvrer au rapprochement de la jeunesse congolaise, vivant à l’étranger quelque soit leur origine ethnique et sociale, afin de participer au développement de notre pays ; créer avec l’aide d’autres associations des cellules de réflexions sur le soutien que peut apporter la jeunesse au bon fonctionnement des projets de développement du Congo ; mettre en relation les
associations et les organismes concourant au développement socio-économique de notre pays : organiser, avec d’autres associations congolaises à l’étranger, des activités pouvant faciliter le rapprochement entre congolais.

Pour son 10e anniversaire, intervenu en Juillet dernier, le Collectif des jeunes Congolais de la diaspora (CJCD) s’est restructuré. Une ère nouvelle s’est ouverte pour une campagne de conscientisation des jeunes sur les valeurs patriotiques. A cet effet, le CJCD, les représentants des associations invitées ont contribué à l’élaboration de plusieurs documents de travail. Notamment : Arlette Loukakou («Bana Brazza ») Agnès Onounou (Diaspora Congo Brazzaville), Adolphe Obenga (représentant des jeunes de la région parisienne) ou de Christ Yannick Loumingou (Union des jeunes pour le développement du Congo). En associant tous ces interlocuteurs, le CJCD souhaite, entre autres, le rassemblement autour d’un même cercle pour obtenir les meilleures synergies de toutes les associations de la diaspora en France et en Europe. Car, a expliqué son président Claude Yenda, « nous aimons le Congo, nous travaillons tous sans exception pour nous impliquer au développement du Congo et à son émergence à l’horizon 2025, conformément à la vision du chef de l’État… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici