Congo/Terre des Légendes et des Lumières. Bon anniversaire Clément Ossinonde

0
99

ANNIVERSAIRE. Ce 23 novembre 2023. Il n’y pas deux comme toi. Oui, il n’y a pas deux comme toi, sur la promotion de la musique congolaise.

Toi, Clément Ossinonde qui, depuis plusieurs années, les mains nues, uniquement par ton intelligence, la force de ton travail, ton humilité, ta proximité avec les artistes musiciens congolais, tu te bats pour que la rumba congolaise ne se perde pas dans d’inutiles et contre productives trajectoires.

Toi Clément Ossinonde, toi qui t’es frotté à ces musiciens congolais qui nous ont quittés. Toi, qui te frottes à ceux qui sont en vie, quelqu’en soit leur orchestre. Te frottant à ceux là, qui, dans la maladie, sans assistance, la plupart du temps, luttent pour la survie.
Clément, chroniqueur musical, tu as écrit pour la musique congolaise. Tu l’as défendue sur la media. Aux côtés des figures du monde culturel, tu as contribué à réussir à l’UNESCO ce que nous attendions depuis des années. Faire de la rumba congolaise un patrimoine immatériel de l’humanité.

Bon anniversaire Clément. Dans une société où l’argent est pourtant devenu un moyen de facilitation de tout, tu fais du bénévolat pour que ne disparaisse pas la vraie rumba des Pères Fondateurs Wendo Kolosoy, Paul Kamba, Adou Elenga, Lucie Eyenga, Léon Bukassa, plus tard, les Luambo Makiadi Franco, Tabu Ley Seigneur Rochereau, Joseph Kabassele, Nico Kassanda, Jean Serge Essous, Nganga Édo, Pamelo Munka et autre Moutouari Kosmos.

Ce 23 novembre 2023, me reviennent à l’esprit les images de nos nombreux échanges à deux sur la condition des artistes congolais, particulièrement les musiciens dont la Patrie ne joue, dans de nombreux cas, la partition de la reconnaissance qu’à leur disparition.

Nedule Montswet Papa Noël, l’Enfant de Mindouli, au sud de Brazzaville, ancien sociétaire des Bantou de la Capitale et de l’Ok Jazz, est abandonné à lui même, dans la ville de Grigny, en région parisienne, fragilisé par la maladie. Théo Blaise Nkounkou, Loko Massengo et Papa Noël, vieilles brillantes figures de la rumba, attendent toujours d’être promus dans un Grade des Ordres Nationaux, à l’instar de leurs collègues de la même génération qui en ont bénéficié.

Bon anniversaire Clément.
Un des rayons de la lumière de la Culture congolaise, tu demeureras.
Puisse mes meilleurs vœux t’accompagner dans la suite de ton existence.
Ouabari Mariotti
Brazzaville 23 novembre 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici