Congo. 204 opérateurs économiques percevront leurs créances

Caisse congolaise d’amortissement (CCA

0
250
Caisse congolaise d’amortissement (CCA)
Publicité

Lundi, 1er août 2022 à Brazzaville, a été lancée la première étape de vérification des dossiers en vue du paiement intégral de toutes les dettes auditées et validées des opérateurs économiques. Au total, 204 créanciers sont concernés pour cette première étape à Brazzaville et Pointe-Noire.

Cette vérification des dossiers se déroule au guichet ouvert à la Caisse congolaise d’amortissement (CCA) dans les deux grandes villes du Congo, Brazzaville et Pointe-Noire. Les opérateurs économiques présentent, notamment, « la Carte nationale d’identité (CNI) ; le Numéro d’identification unique (NIU) ; le Relevé d’identité bancaire (RIB) ; le numéros de Registre de commerce (RC) ;…Ces pièces permettront aux agents habilités d’alimenter le compte de chaque bénéficiaire. Car, les opérations financières nécessitent ces éléments avant d’engager le paiement », a déclaré un cadre de la CCA. Cette opération prendra au moins deux semaines, pour les dettes ne dépassant pas 10 millions de F CFA.  

Cette opération permettra non seulement de réduire sensiblement le nombre de créanciers, mais aussi de faciliter le traitement du solde de la dette commerciale. Chaque créancier de cette catégorie percevra le paiement intégral de sa créance, sans décote, mais après déduction des impôts et taxes dus à l’Etat. 

Publicité

« Nous avons besoin de créanciers qui sont déjà passés à l’audit. Qu’ils viennent à la CCA pour que nous commencions l’opération. La présente étape concerne les créances comprises entre 0 et 10 millions. La prochaine étape concernera les dettes de plus de 10 millions de F CFA », a annoncé Monsieur Akouéré, cadre à la Direction de la dette de la CCA.

« Nous remercions, d’abord, le Gouvernement, qui a fait preuve d’illustration dans le communiqué qu’il a publié sur l’apurement progressif de la dette. N’oubliez pas que le problème de la dette intérieure commençait à devenir comme un drame national. Nous osons espérer que ce premier pas augure un lendemain meilleur. Nous, au syndicat patronal UNOC, prenons l’engagement de faire preuve de prudence dans la gestion des ressources que la CCA a mises à notre disposition. Parce que notre ambition est de rétablir l’opérateur économique comme modèle de l’Economie sociale et solidaire », a déclaré Jean Daniel Ovaga, Président de l’Union nationale des opérateurs économiques du Congo (UNOC).

« 204 personnes sur les milliers d’opérateurs économiques, c’est déjà un premier pas suffisant pour saluer cette volonté manifeste du Gouvernement en cette période de crise multidimensionnelle.  Aucune Nation au monde ne peut se réaliser sans un Secteur privé national fort. N’oubliez pas que la richesse d’un pays n’est générée que par le Secteur privé. L’Etat n’est que le collecteur de cette ressource. L’Etat vient de faire un petit geste qui va desserrer l’étau », a-t-il conclu.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here