Burundi. Le Président Ndayishimiye reçoit en audience les envoyés spéciaux des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs

Ces envoyés spéciaux ont en outre exprimé leur inquiétude face aux relations entre le Burundi et le Rwanda et la situation sécuritaire en RDC

0
55

Le Chef de l’Etat Son Excellence Evariste Ndayishimiye a accordé une audience conjointe, ce lundi 12 février 2024, à l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations pour la Région des Grands Lacs, Houang Xia et au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Afrique Centrale et Chef du Bureau Régional pour l’Afrique Centrale, Abdou Abarry, pour échanger sur les questions liées au développement, à la paix et à la sécurité dans la Région des Grands Lacs.

«  Au nom des Nations Unies nous tenons à vous féliciter pour votre brillante présidence du Mécanisme Régional de Suivi de l’Accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Les Nations Unies reconnaissent le rôle que joue le Burundi dans la  région particulièrement pour stabiliser l’Est de la RDC », ont indiqué les envoyés spéciaux qui ont par ailleurs tenu à exprimer leur sympathie, solidarité et les condoléances au Président de la République et au peuple Burundais suite aux attaques des terroristes qui ont emporté la vie des citoyens dans la nuit du 23 décembre 2023 à Gatumba en Commune Mutimbuzi, Province de Bujumbura.

Ces envoyés spéciaux ont en outre exprimé leur inquiétude face aux relations entre le Burundi et le Rwanda et la situation sécuritaire en RDC émettant le souhait pour les Nations Unies d’apporter leur soutien pour mieux accompagner et assurer la paix et la sécurité dans les pays de la Région des Grands Lacs.

« C’est l’obligation du gouvernement de protéger les citoyens; donc il faut prévenir pour protéger », a laissé entendre le Numéro Un Burundais qui expliquait les raisons derrière la décision du Burundi de fermer les frontières terrestres avec le Rwanda.

Il a poursuivi en indiquant que le Burundi a, de son côté , pris toutes les initiatives possibles pour maintenir les bonnes relations avec  le Rwanda mais en vain, et a demandé à la communauté internationale d’intervenir avant de réaffirmer que « le  Burundi ne sera jamais partie au conflit mais à la solution ».

Tout en saluant les efforts du Chef de l’Etat Burundais à assurer la cohésion nationale et le développement du pays et de son peuple, les envoyés spéciaux des Nations Unies ont vivement sollicité son appui par rapport au respect de la mise en application de l’Accord cadre: « Compte tenu de ce que vous avez été et ce que vous êtes, nous comptons sur vous en tant que Nations Unies », ont -ils souligné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici