Barbara Kanam: «Il faut faire entendre nos voix pour que les enfants aient accès à la scolarisation»

0
1258

« J’ai maintenant le souci de transmettre ce que j’ai acquis, mon parcours, c’est aussi une histoire que je pourrais relater aux autres. L’utiliser pour encourager les autres», a déclaré récemment Barbara Kanam.

« J’envisage la scolarisation et l’encadrement des jeunes, me battre pour cela. Je pense qu’à ce jour, il faut faire entendre nos voix pour que les enfants aient accès à la scolarisation, que ce soit gratuit, aux soins médicaux, aux choses essentielles finalement de la vie » a expliqué la diva congolaise à notre confrère Les Dépêches de Brazzaville.
La chanteuse, qui jouit d’une bonne cote de popularité auprès de nombreux fans, a également confié que entendait aussi « produire d’autres artistes, leur donner un coup de main ».
Un autre objectif de la Congolais, « c’est de conquérir le monde, de pouvoir exporter notre culture, changer aussi l’image de notre pays. Car, très souvent, elle véhicule une image triste, de guerre, de viols de femmes », a-t-elle ajouté.
A propos des violences faites aux femmes, Barbara Kanam précise : « quand on parle de violences, il ne s’agit pas seulement de l’Est. Les femmes subissent tout type de violences même ici à Kinshasa. C’est des violences verbales, le harcèlement sexuel et les violences conjugales qui sont des sujets tabous ici ».
Poursuivant sur le même sujet, la chanteuse constate qu’« une femme mariée ne parle pas de ces choses » alors qu’« il y a beaucoup de choses à faire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici