RD Congo. Fally Ipupa, véritable tycoon de la rumba congolaise moderne?

0
519

MUSIQUE. C’est du moins ce qu’affirme dans un article récent le magazine culturel français Télérama qui dépeint la star afro-congolaise comme le nouveau prince de la rumba congolaise.

Pour l’hebdomadaire fondé en 1947 par Georges Montaron, Fally Ipupa « est à la fois l’héritier de vieilles légendes congolaises nommées Tabu Ley Rochereau ou Franco Luambo, et le parrain d’une large partie du rap hexagonal ».

Le magazine va plus loin en qualifiant d’empereur des stades le chanteur, producteur et homme d’affaires de 45 ans, « mais aussi d’enjailleur des princes (de Monaco) et des présidents (Joe Biden) ». Bref un « véritable tycoon de la rumba congolaise moderne ».

De quoi faire taire sino donner du grain à moudre à ses détracteurs congolais, fans (congolais) d’autres grosses pointures de la scène musicale congolaise, qui lui cherchent continuellement les poux dans la tête.

Quoi qu’il en soit, le magazine salue les « collaborations prestigieuses » de l’ancien sociétaire du célèbre groupe Quartier Latin de Koffi Olomidé, « son afro-pop mâtinée de rap et de R’n’B » et constate que « l’empereur de la rumba congolaise Fally Ipupa a conquis le monde ». Une prouesse réalisée « en se tenant à distance des tensions de son pays », souligne-t-il toutefois.

Ne remplit pas La Défense Arena qui le veut!

Patricia Engali

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici