Lilly et EVA Pharma annoncent leur collaboration pour améliorer l’accès durable de l’Afrique à de l’insuline à un prix abordable

Pour la première fois, Lilly fournira des ingrédients pharmaceutiques actifs (API) à un coût significativement réduit et une assistance technique à EVA Pharma pour lui permettre de produire et assure de l’insuline à au moins un million de personnes dans les pays à faible revenu

0
586

Eli Lilly and Compagny (LLY) et EVA Pharma ont annoncé aujourd’hui (Dnr, mercredi 14 décembre) leur collaboration pour assurer un approvisionnement durable d’insuline humaine et analogue de haute-qualité et à un prix abordable aux patients souffrant de diabètes de types 1 et 2 dans les pays à faible et moyen revenu, qui se trouvent pour la plupart en Afrique.

Dans une première pour la compagnie, Lilly fournira ses ingrédients pharmaceutiques actifs (API) et sa technologie à EVA Pharma afin de renforcer sa capacité à fabriquer de l’insuline à un coût notoirement réduit et à l’emballer sous forme de flacons et de cartouches– établissant Eva en tant que fabricant fiable de ces produits vitaux en Afrique.

EVA Pharma projette de se lancer dans la distribution de cette insuline de fabrication africaine dans 18 mois et de la faire parvenir à 1 million de personnes par an d’ici 2030. Cette collaboration fait partie de l’initiative Lilly 30×30 visant à améliorer, d’ici 2030, l’accès à des soins de santé de qualité de 30 millions de personnes vivant dans des pays avec des ressources limitées, chaque année.

« Notre nouvelle collaboration avec EVA Pharma illustre l’engagement profond de Lilly à traduire en réalité l’accès équitable et abordable à l’insuline des diabétiques vivant dans les pays à faible et moyen revenu. Cette récente initiative de la compagnie va permettre la fabrication, la finition et la distribution de l’insuline de qualité en Afrique et par conséquent, la transformation et l’amélioration des conditions de vie des populations du continent », a déclaré Ilya Yuffa, président de Lilly International.

« EVA Pharma est engagée à renforcer la lutte en faveur de la santé et du bien-être, étant des droits de l’homme. Les personnes atteintes de diabète dans les pays à faible et moyen revenu affrontent quotidiennement des difficultés pour se procurer leurs médicaments. Nous nous sentons bénis de collaborer avec l’équipe de Lilly. Combinant notre présence en Afrique, nos installations de pointe et la grande expertise de Lilly dans le domaine des soins diabétiques, nous envisageons de traiter, d’ici 2030, au moins 1 million de patients qui, autrement, ne pourraient avoir accès à ces médicaments vitaux », a affirmé Riyad Armanious, PDG d’EVA Pharma.

Conformément à l’Atlas du Diabète de la FID, le nombre de diabétiques en Afrique devrait augmenter de 129% d’ici 2045, et totaliser 55 millions de cas.

L’OMS a élaboré le Pacte mondial contre le diabète en 2021, qui est une initiative internationale ayant pour but d’aider les pays à mettre au point des programmes efficaces de prévention et de gestion du diabète, dont l’un des principes est de coopérer avec le secteur privé pour étendre l’accès aux produits censés améliorer la vie des diabétiques.  Les discussions avec l’OMS encouragent la réalisation et le suivi de ces engagements et de ces contributions en vue d’améliorer l’accès à l’insuline.

« Le succès de ces engagements à accroître l’accès des diabétiques au traitement est une démarche importante dans la bonne direction, mais cette promesse internationale devra être concrétisée dans les régions et les pays. Cela constitue un point de départ, l’espoir est de disposer de l’insuline et des soins diabétiques faisant partie de programmes de prestations essentielles dans les pays à revenu faible et intermédiaire, afin de parvenir à instaurer une couverture sanitaire universelle», a pour sa part affirmé la directrice du Département Maladies non transmissibles de l’OMS, Bente Mikkelsen.

Lilly œuvrera avec EVA Pharma pour assurer que l’insuline qu’ils produiront réponde aux plus hauts standards de qualité pour être éligible à la préqualification de l’OMS, laquelle constitue un symbole mondial de sécurité, de qualité et d’efficacité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici