Les lauréats étrangers du Maroc reconduisent Doucouré Makan à la tête de l’ASLEM

L’association se dote d’un siège à Rabat

0
564
Idriss Mohamed Abdou (SG), Doucouré Makan (PDT) et N'guessan Michael Christel (Trésorière).

Doucouré Makan a été reconduit à la tête de l’Association des lauréats étrangers du Maroc (ASLEM) pour un deuxième mandat de deux ans.

Les membres de cette organisation fondée le 20 mai 2018 ont unanimement choisi de lui renouveler leur confiance au terme d’une Assemblée générale élective tenue samedi 6 janvier à la Faculté des sciences économiques, juridiques et sociales de Rabat Agdal.

D’autres membres du Bureau exécutif ont aussi été reconduits au cours de cette réunion, qui représentait «une occasion précieuse de discuter des réalisations de l’association durant l’année écoulée et de planifier des initiatives futures», comme l’a indiqué le président de l’ASLEM. C’est notamment le cas d’Idriss Mohamed Abdou et N’guessan Michael Christel, respectivement secrétaire général et trésorière générale de l’association.

Lors de cette réunion, l’équipe sortante a présenté un bilan moral et financier qui a été salué par les adhérents présents; lesquels ont pu apprécier l’ampleur du travail accompli et mesurer l’importance de relever ensemble les défis à venir.

Parmi les réalisations importantes, notons l’acquisition et l’aménagement du siège de l’association à Rabat, l’organisation d’une caravane médicale en partenariat avec Bank de Solidarité et la Fondation Saïd, l’organisation d’une mission d’accompagnement de la délégation de l’UCESA au Congo-Brazzaville et d’une tournée africaine à travers le Congo, le Togo, le Bénin, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Niger, la Guinée, le Sénégal et la Tunisie, la tenue du Forum digital sur l’employabilité en Afrique en partenariat avec Africompétence et d’un atelier de coaching avec Attijariwafa bank. Ou encore la signature d’une convention de partenariat avec le groupe Attijari Wafa Bank en vue de contribuer à l’employabilité des lauréats étrangers du Maroc.

Outre la professionnalisation de l’association, l’on peut évoquer le lancement du processus de digitalisation de son réseau et de l’incubateur ASLEM INNOV, l’organisation d’une caravane des lauréats du Maroc sur les traces de la Marche Verte ou encore du SALEM (Sommet Annuel des Lauréats du Maroc).

Les exposés des responsables de l’ASLEM ont captivé l’attention des diplomates, institutions et associations partenaires et universitaires qui ont unanimement salué les initiatives et l’enthousiasme de l’équipe sortante de bâtir une association active et de conduire les différents projets à leur terme.

Ce fut l’occasion d’ailleurs de le signifier de vive voix à l’ambassadeur du Ghana au Maroc, aux représentants de l’AMCI (Agence marocaine de coopération internationale) et de la Chambre africaine de commerce et de service, au philanthrope et président de la Fondation Saïd et à bien d’autres invités.

Pour 2024, le Bureau exécutif consacrera ses efforts à la réussite du Sommet des lauréats étrangers du Maroc (SALEM), du Salon de l’entrepreneuriat, à la co-organisation du lancement du livre intitulé « Faire écho à la voix de l’Afrique » de Peter Panyin Anaman (écrit en l’honneur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI) et à la création d’une Revue des lauréats étrangers.

A souligner que plusieurs propositions ont été faites lors de cette rencontre diffusée en direct sur les réseaux sociaux afin de permettre à tous les lauréats étrangers de suivre les échanges et le vote depuis leur ville ou pays de résidence.

Parmi ces propositions, il y a l’élargissement des partenariats avec d’autres secteurs et surtout la médiatisation des actions de l’association à une plus large échelle.

Signalons également que des attestations de reconnaissance ont été remises aux principaux partenaires de l’ASLEM.

Pour rappel, l’ASLEM a pour vocation de rassembler tous les lauréats étrangers des universités, écoles publiques et privées marocaines, de toutes les régions du Royaume  et de leurs pays d’origine, en vue de consolider les liens d’amitié, de solidarité et de coopération dans les domaines professionnel, scientifique, intellectuel, académique, économique et socioculturel.

L’association, qui se positionne comme une institution à vocation consultative auprès des partenaires publics et privés,  apporte à ce titre ses avis et recommandations.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici