Immigration clandestine : «La Tunisie n’est pas le garde-côte de l’Europe», souligne la diplomatie tunisienne

0
105

Le chef de la diplomatie tunisienne, Nabil Ammar, a déclaré le 27 juin que la Tunisie était «responsable de surveiller et de protéger ses propres côtes uniquement». Lors d’un point de presse, le ministre a également souligné que son pays n’était «pas le garde-côte de l’Europe ni d’aucune autre partie».

«La Tunisie n’est pas le garde-côte de l’Europe ni d’aucune autre partie», a affirmé le chef de la diplomatie tunisienne, Nabil Ammar, lors d’une conférence de presse tenue le 27 juin au siège du ministère des Affaires étrangères.

Sa déclaration intervient en riposte aux critiques relatives à la politique de refoulement des migrants en Méditerranée, intensifiée après l’annonce de la création officielle d’une zone SAR (pour «Search and Rescue») tunisienne. La Défense tunisienne avait annoncé le 19 juin l’établissement de cette zone de responsabilité au large du pays.

Lire la suite sur Rt.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici