Gabon. Dialogue national inclusif : le Général Brice Clotaire Oligui Nguema préside la cérémonie d’ouverture des travaux

0
1569

Annoncé le 13 novembre 2023 dans le Chronogramme de la transition par les autorités du CTRI, le dialogue national inclusif a été lancé officiellement ce jour au Palais des sports de Libreville par le Président de la République, Chef de l’État accompagné de son épouse Madame Zita Oligui Nguema.

Plusieurs hôtes de marque ont pris part au lancement de ce grand rendez-vous national à l’instar du Professeur Faustin Archange Touadera, Président de la République Centrafricaine et facilitateur mandaté par la CEEAC pour cas du Gabon, du corps diplomatique accrédité dans notre pays, des représentants d’organismes internationaux, des membres du gouvernement de la Transition, des présidents des institutions et autres dignitaires de la République issus de toutes les catégories sociales.

Durant un mois de travaux, plus de 600 personnes réparties en commissions échangeront sur des thématiques diverses dans les domaines économique, socio-politique, culturel, financier et institutionnel afin de poser les bases d’un nouveau Gabon restauré et doté d’institutions plus fortes .

En outre, cette cérémonie d’ouverture qui a également vu la participation massive des populations a été marquée par une série de prestations artistiques et culturelles, suivies de l’installation officielle de Monseigneur Jean Patrick Iba-ba par le Chef de l’Etat en qualité de président du dialogue national inclusif, de la remise du rapport des contributions nationales pour le dialogue (évaluées au nombre de 38 000), d’une oeuvre d’art symbolisant la carte du Gabon ainsi que les allocutions du Président du dialogue national inclusif, du Président de la République Centrafricaine et de celle du Président de la Transition.

Dans son mot de circonstance, le Professeur Faustin Archange Touadera a tenu à remercier le peuple et les autorités de la Transition pour l’accueil chaleureux dont il a bénéficié durant son séjour en terre gabonaise. En sa qualité de facilitateur mandaté par ses pairs de la CEEAC, il a félicité le peuple et les autorités pour la réintégration du Gabon au sein de la CEEAC d’une part, et pour leur disponibilité et leur engagement à soutenir la Transition en vue d’un retour apaisé à l’ordre constitutionnel d’autre part.

Enfin, le professeur Faustin Archange Touadera a encouragé les participants aux assises à garantir la sérénité des débats pour la recherche de solutions idoines.

S’exprimant à son tour, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a à l’entame de son propos rendu un hommage aux victimes de la crise post-électorale de 2016, avant de revenir sur les insuffisances des précédentes consultations nationales tenues dans la période de 1990 à février 2023. Saluant la participation massive des populations venues de toutes les provinces du pays y compris de la diaspora, le Chef de l’État a rappelé le caractère historique et décisif de cette rencontre, et appelé les participants à des échanges ouverts, francs, contrôlés et productifs pour l’atteinte d’un objectif commun qui est l’édification d’un Gabon nouveau , assis sur des institutions fortes.

 »Ce dialogue que nous voulons inclusif devra être encadré. Il ne s’agit ni d’un tribunal, ni d’une cour de justice. Le dialogue national vise à réfléchir sur l’édification d’un Gabon nouveau et la réconciliation des gabonais entre eux rassemblés autour de la quête de prospérité, de bonheur partagé et d’un meilleur vivre ensemble.  » a-t-il déclaré.

Après avoir ouvert officiellement les travaux du dialogue national inclusif, le Chef de l’État et son homologue Centrafricain ont effectué une visite du siège qui va abriter lesdits travaux tout au long de ce mois d’avril.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici