Congo/Livre : Souleymane Mboumba Ndiaye (Ya Souley) publie « Protocole pas petit »

0
272
Souleymane Mboumba Ndiaye (Ya Souley)
Publicité

INTERVIEW. « Ce livre n’est pas un manuel de sociologie, encore moins un exposé des faits didactiques ayant pour objet l’étude des conditions de formation d’un agent de protocole », peut-on lire sur la quatrième de couverture. Ce livre raconte dans un style dépouillé, les débuts et le parcours de son auteur au sein du parlement congolais. Ecrit au plus près du vécu et saturé d’anecdotes, il convie le lecteur, à chaque détour de pages, à pénétrer les méandres et à découvrir l’intérêt du métier d’agent du protocole. PagesAfrik l’a rencontré.

PAGESAFRIK: Peut-on commencer par savoir le nom de la maison d’édition et de quoi vous parlez ?

Souleymane Mboumba Ndiaye: Le livre a été publié par la maison Hémar et j’ai été inspiré par le désir de me développer. Je puis dire qu’à mon arrivée au palais des congrès, j’ai eu envie d’apprendre mais la formation tardait à venir. J’ai trouvé l’attente trop longue et ai commencé à prendre des initiatives. Je me suis transformé en agent de recherche et me suis mis au travail.

Publicité

A mon arrivée, je n’avais aucune connaissance. Ceux que nous avons trouvé nous ont rassuré qu’il y avait des séances de formation et je crois que ma longue attente a fini par avoir raison de moi. Après plus d’une année, je n’ai plus été capable de supporter et ai décidé de me jeter à l’eau.

Peut-on dire dans ce cas que c’est une initiative personnelle ?

En effet. J’ai constaté qu’il y avait un vide et ai pensé le combler par la production et la publication de ce titre. J’ai voulu partager mon vide avec d’autres qui sont dans ce vide. C’est donc le fait d’avoir constaté ce vide que j’ai pris la décision de produire ce titre. Une flamme s’est allumée en moi et je me suis jeté à l’eau. J’ai en fait pensé aux autres débutants, je veux parler de ceux qui viendront après moi.

Alors, peut-on avoir une idée de la manière dont vous avez orienté votre recherche ?

J’ai d’abord pensé aux anciens dans le domaine avant de penser à moi-même. J’ai mis l’accent sur le personnel des deux chambres. Je suis allé vers les gestionnaires des deux chambres du parlement à savoir, l’Assemblée nationale et du Sénat. J’ai également parlé avec les anciens dans ce domaine. Il faut dire que j’ai appris auprès de ceux qui ont la connaissance au niveau des deux chambres. J’ai passé beaucoup de temps à l’internet et ai consulté des documents sur l’Egyptologie. Il faut reconnaitre que c’est en Egypte qu’est né le protocole bien que le standard parle de la Grèce. Le document nous apprend que la Grèce ne l’a reçu que six millions d’années après.

Et si je vous demandais de nous parler de votre livre en une minute ?  

Je commencerais par dire que c’est un livre de 122 pages et j’écris pour servir la gouvernance et informer les cadres. J’ai d’abord parlé de L’homme et la formation, du Baptême, de la Solidarité des agents du protocole, Vers un protocole parlementaire, Ma marche, Mon plaidoyer, L’attitude de l’ordre, De la discipline, de l’Attitude respectueuse, La Propreté, La ponctualité, l’Attitude rayonnante, Attitude intelligente, Attitude de précision, Attitude de lucidité, Des regrets et la conclusion.

Quel est le retour des premières lectures ?  

Je peux me permettre d’affirmer que le retour est bon. Je constate que ceux qui sont du métier n’ont pas le même enthousiasme que ceux qui découvrent le livre. J’ai vendu à ce jour une vingtaine d’exemplaires mais j’en distribue aussi pour le faire connaitre. Le livre est vendu à 15 000 FCFA.            

Florent Sogni Zaou

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here