CASA TRAM obtient le label RSE de la CGEM

0
1953
CASA TRAM, entreprise chargée de l’exploitation et de la maintenance de la première ligne de tramway de Casablanca, a obtenu le label RSE (Responsabilité sociale des entreprises) décerné par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
La filiale du Groupe RATP Développement, qui compte actuellement près de 120 000 voyages par jour et a permis la création de plus de 600 emplois directs, a reçu cette reconnaissance suite à la réunion du comité d’attribution du label RSE tenue le 14 décembre à Casablanca.
« L’attribution de cette distinction vient reconnaitre l’engagement des entreprises en termes de RSE et la prise en compte, dans leur stratégie, des attentes de leurs parties prenantes internes et externes. Elle s’inscrit dans un processus d’amélioration continue à court, moyen et long termes pour la pérennisation des acquis », a indiqué la CGEM.
Notons que, dans ce même cadre, deux autres entreprises ayant pignon sur rue se sont vu renouveler le label à cette même occasion, conformément aux règles et procédures mises en place par la CGEM. Il s’agit des entreprises GFI Informatique Maroc et SPIE MAROC.
La première entreprise opère dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de communication pour le développement et l’intégration de logiciels informatiques.
Il est à souligner que GFI Informatique Maroc, qui emploie près d’une centaine salariés, reçoit pour la deuxième fois le label RSE, après le titre de 2008.
« Ce deuxième renouvellement vient attester de son engagement continu dans les différents domaines d’action de la RSE et sa mobilisation pour une culture d’entreprise fédérant l’ensemble de ses collaborateurs et ses parties prenantes autour des valeurs et comportements responsables », a souligné la confédération dans un communiqué.
La deuxième entreprise, SPIE Maroc, compte diverses activités dans le génie électrique, mécanique et climatique, de l’énergie, des réseaux de communication et des infrastructures de transport. La société a reçu pour la première fois ce label en 2012.
« Ce renouvellement du label RSE dans le cadre d’une politique de gestion et d’anticipation de risques vient renforcer les liens de partenariat et de confiance mutuelle avec ses donneurs d’ordre, ses collaborateurs, ses investisseurs et de manière large avec ses parties prenantes », précise la CGEM de même source.
A noter que le label RSE est octroyé après une évaluation des processus managériaux et de gouvernance des entreprises au regard de l’ensemble des principes et des objectifs définis dans la Charte de responsabilité sociale RSE de la CGEM, laquelle charte est définie en conformité avec les objectifs universels de responsabilité sociale.
Comme cela été relevé dans le communiqué, le comité d’attribution reçoit également les équipes dirigeantes des entreprises pour un entretien avec ses membres afin de statuer sur l’octroi du label.
Selon le comité d’attribution, «la démarche de labellisation RSE aide les entreprises à formaliser leur stratégie et renforcer leurs capacités à réaliser durablement leurs objectifs en intégrant à leurs critères de performance économique les facteurs environnementaux, sociaux et sociétaux. Elle s’appuie sur l’anticipation et une meilleure gestion des risques potentiels de l’entreprise», assure-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici