CAN 2023 : Des cabines de presse au ring de boxe.

L'AIPS exprime son mécontentement face à l'attitude de certains journalistes accrédités pour la CAN 2023

0
63

L’Association internationale de la presse sportive déplore plusieurs incidents impliquant des médias au cours des derniers jours, dont une altercation entre des reporters sénégalais et guinéens, ainsi que des journalistes de leur pays sifflant des joueurs ghanéens.

Dans un communiqué publié le 31 janvier, l’AIPS rappelle le rôle essentiel du journaliste, soulignant que certains confrères ont livré un spectacle désolant, transformant les espaces de travail des médias en véritables rings de boxe, avec des batailles rangées, attaques, et invectives.

L’Association insiste sur le fait que le journaliste ne doit pas être considéré comme un supporter et appelle tous les confrères à agir de manière raisonnable en respectant les règles d’éthique et de déontologie.

De plus, une altercation présumée aurait eu lieu entre des journalistes marocains et congolais après le match RD Congo-Maroc en phase de groupes. La presse marocaine a accusé les journalistes congolais de violences, affirmant qu’un journaliste congolais aurait tenté d’agresser physiquement un confrère marocain, qui aurait réussi à esquiver l’attaque. Selon les médias marocains, le même journaliste aurait également été la cible d’un jet de bouteille.

Ya Willy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici