Afrique centrale/Nouveaux billets. La prédominance de la langue française

0
355

INDISCRETION. S’il est convenu de constater que les nouveaux billets de la Beac mis en circulation le 15 décembre dernier ont introduit les trois autres langues officielles qui manquaient sur les anciennes coupures, notamment l’anglais pour les camerounais anglophones, espagnol pour les équato guinéens, et l’arabe pour les tchadiens, la langue française domine.

Ainsi en est-il de : « Le Censeur »; « Le Gouverneur ». Uniquement en français aussi la notification :  » Les auteurs ou complices de falsification… ».

Un manque d’équité linguistique qui donne l’impression, en ces temps de reniement, que la France gère bien tout en Afrique centrale.

Défaillante depuis bien longtemps sur son rôle d’émission, la Beac reste muette sur la rareté des pièces de monnaie, objet de disputes entre agents économiques dans la sous région Cemac.

Par A.Ndongo

Journaliste économique et financier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici