Mohamed bin Zayed récompense 11 nouveaux lauréats du prix Zayed pour le développement durable à la COP28 EAU

0
404

Son Altesse le Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats arabes unis (EAU), a récompensé onze nouveaux lauréats du prix Zayed pour le développement durable, le prix pionnier des EAU en matière d’impact environnemental et humanitaire, lors d’une cérémonie organisée dans le cadre de la COP28.  

Plusieurs chefs d’État, ministres et autres hauts dignitaires participant à la COP28, étaient présents à la cérémonie, aux côtés des lauréats du prix et des finalistes de cette nouvelle édition. 

Son Altesse a félicité les lauréats, louant leurs efforts au nom de la durabilité et les encourageant à poursuivre leurs importantes contributions dans ce domaine. Il a de plus souligné que les Émirats arabes unis sont engagés à honorer leur héritage en matière de durabilité, en continuant à développer les bases posées par le père fondateur du pays, le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan. À cet égard, Son Altesse a souligné le rôle que joue le prix Zayed pour la durabilité dans la promotion du développement durable et de l’action l’humanitaire, ainsi que dans l’autonomisation des innovateurs, des entrepreneurs et des jeunes pour qu’ils contribuent activement à faire une différence positive pour notre planète. 

Le prix célèbre l’action du père fondateur des Émirats, le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, en récompensant des PMEs, ONGs et lycées s’attaquant aux défis liés à la santé, à l’alimentation, à l’énergie, à l’eau ou au climat. Depuis 2008, grâce à ses 106 lauréats, le prix a transformé les vies de 384 millions de personnes à travers le monde. 

Les onze nouveaux lauréats ont été sélectionnés par un jury de spécialistes en septembre. Chaque candidature a été évaluée pour sa contribution et son engagement au développement de solutions impactantes, innovantes et inspirantes dans six catégories : Santé, Alimentation, Énergie, Eau, Action Climatique et Lycées Mondiaux. 

Afin de renforcer son engagement en faveur du développement durable et humanitaire, le prix Zayed pour la durabilité augmentera sa dotation, de 3,6 millions à 5,9 millions de dollars, à compter d’aujourd’hui. 

Pendant la cérémonie, le Dr Sultan Ahmed Al Jaber, ministre de l’Industrie et des Technologies Avancées des Émirats arabes unis, directeur général du prix Zayed pour le développement durable et président de la COP28, a déclaré : « Aujourd’hui, les Émirats arabes unis réaffirment leur engagement dans la lutte contre le changement climatique et pour l’autonomisation des communautés vulnérables, en remettant un million de dollars à chacun de nos lauréats dans les domaines de la santé, de l’alimentation, de l’eau, de l’énergie et de l’action climatique ; ainsi que 150 000 dollars à chacun des lauréats lycéens. Cette importante augmentation leur permettra d’étendre leurs solutions innovantes et de réaliser des progrès transformationnels dans le monde entier, en particulier dans les pays du Sud. » 

« Alors que le 15e anniversaire du prix Zayed pour la durabilité touche à sa fin, nous réfléchissons à la mission des Émirats arabes unis, qui consiste à promouvoir un développement durable inclusif et une action climatique concrète. Le prix ne se contente pas d’honorer l’héritage du Cheikh Zayed : il étend la portée de sa vision à l’échelle mondiale ». 

Avec une dotation presque doublée, le prix passe un nouveau cap dans son soutien aux solutions innovantes qui non seulement ont un impact positif sur l’environnement, mais facilitent également le bien-être et le développement des communautés les plus vulnérables au changement climatique. 

Dans la nouvelle catégorie Action Climatique, Kelp Blue, une PME namibienne, a remporté le prix pour ses de forêts de varech en eau profonde, qui contribuent à la restauration de la biodiversité des océans, tout en capturant 100 000 tonnes de CO2 par an et en stimulant l’emploi dans les communautés côtières. 

Dans la catégorie Santé, l’entreprise indonésienne doctorSHARE a reçu le prix pour avoir révolutionné l’accès aux soins médicaux dans des régions historiquement reculées, notamment grâce à des hôpitaux flottants, montés sur des barges, qui ont déjà permis de traiter plus de 160 000 patients.  

Dans la catégorie Alimentation, la plateforme agricole urbaine et périurbaine de Gaza (GUPAP), a été récompensée pour son engagement au développement d’un secteur agricole plus résilient à Gaza. Cette ONG, qui emploie 200 agricultrices Gazaouites, facilite la production alimentaire locale, ainsi que sa distribution, en améliorant ainsi la sécurité financière et alimentaire de plus de 7 000 personnes. 

Dans la catégorie Énergie, Ignite Power, une PME rwandaise, a reçu le prix pour avoir rendu possible l’accès à de l’électricité abordable aux communautés les plus reculées d’Afrique subsaharienne. Ses solutions solaires ont permis de fournir de l’électricité à 2,5 millions de personnes et d’éviter l’émission de 600 000 tonnes de CO2. En plus d’avoir démocratisé l’accès à de l’énergie propre, Ignite Power a aussi introduit des solutions d’irrigation alimentées au solaire et créé 3 500 emplois locaux. 

Dans la catégorie Eau, Eau et Vie, une ONG française, a été récompensée pour son travail dans les régions les plus défavorisées de la planète, où elle facilite l’accès à l’eau potable, notamment en installant des robinets propres en zone urbaine. Elle a ainsi amélioré l’accès à l’eau pour 52 000 personnes dans 27 communautés différentes, tout en sensibilisant 66 000 personnes aux pratiques d’hygiène et en réduisant le coût de l’eau de 75%. 

Le président du jury et ancien président de la République d’Islande, Ólafur Ragnar Grímsson, a déclaré : « Les lauréats de cette année ont fait preuve d’une remarquable ingéniosité dans leurs solutions aux défis qu’affronte notre planète. Nous sommes convaincus qu’ils seront les catalyseurs de transformations encore plus importantes à l’échelle internationale, en nous mettant face à nos objectifs climatiques et en ouvrant la voie à un avenir durable pour tous ». 

Le prix Zayed pour le développement durable s’adresse également aux jeunes à travers sa catégorie Lycées, en les encourageant à jouer un rôle central dans leurs communautés et à devenir les leaders du développement durable de demain. Les 47 lauréats de la catégorie Lycées ont, à ce jour, eu un impact sur la vie de 55 186 étudiants et donc de 453 887 personnes au sein de leurs communautés. 

Les lauréats lycéens de cette édition sont le Colegio De Alto Rendimiento De La Libertad (Pérou), représentant les Amériques ; la Gwani Ibrahim Dan Hajja Academy (Nigeria), représentant l’Afrique subsaharienne ; l’International School (Maroc), représentant le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ; le Northfleet Technology College (Royaume-Uni), représentant l’Europe et l’Asie centrale ; le KORT Education Complex (Pakistan), représentant l’Asie du Sud ; et, enfin, la Beijing High School No. 35 (Chine), représentant l’Asie de l’Est et le Pacifique.

BON A SAVOIR. Le prix Zayed pour le développement durable honore l’héritage du père fondateur des Émirats arabes unis, le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan. Le prix promeut le développement durable et l’action humanitaire en récompensant des organisations et des lycées proposant des solutions durables innovantes, en matière de santé, d’alimentation, d’énergie, d’eau, ou d’action climatique. Depuis plus de 15 ans, grâce à ses 106 lauréats, le prix a eu un impact positif sur la vie de 384 millions de personnes à travers le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici