RDC : La sortie médiatique de Jean-Marc KABUND-A-KABUND pourrait lui causer des ennuis ?

0
174
Jean-Marc Kabund. DR.
Publicité

TRIBUNE. Le 18 juillet dernier s’est tenu dans la ville de Kinshasa, un point de presse de Jean-Marc KABUND-A-KABUND, ancien secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et vice premier président de l’Assemblée nationale congolaise.

La nomination de ce dernier comme président  par intérim de l’UDPS, par le président de la RDC, Felix TSHISEKEDI, montre à suffisance que le parti présidentiel et le président FATSHI ont beaucoup donné à cet ancien cadre de l’UDPS, preuve qu’en retour l’ingratitude ne devrait pas être au rendez-vous.

Il s’avère que l’ancien cadre a été radié du parti pour son comportement irresponsable. Aussi, plusieurs faits lui ont été reproché, en plus comment un homme d’Etat, un acteur politique de son niveau, peut-il parler de coulisses avec le chef d’état à la place publique ?

Publicité

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la sortie médiatique de l’ex-président par intérim de l’UDPS a fait couler beaucoup d’encre et défrayé la chronique politique sur  la toile.

Lors de son point de presse, Jean-Marc KABUND-A-KABUND, qui a ouvertement critiqué le pouvoir de Félix TSHISEKEDI, a également annoncé la création de son parti politique, l’Alliance pour le changement. Mais qu’il allie l’opposition, c’est tout à fait normal en démocratie.

Rappelons que la Cour de cassation a sollicité auprès de la Chambre basse l’autorisation d’instruire le dossier Jean-Marc KABUND-A-KABUND, suite aux propos tenus par ce dernier lors de sa sortie médiatique du 18 juillet dernier. 

En effet, au sein de  l’Assemblée nationale, un dossier disciplinaire a été ouvert contre l’intéressé suite à ses propos qualifiés d’injurieux contre le Président TSHISEKEDI. Il est vrai que ceux tenus par l’ancien cadre de l’UDPS avaient suscité de vives réactions et la colère des membres de son ancien parti qui ont menacé de réclamer le mandat de député de Jean-Marc Kabund du fait qu’il a été élu sur la liste UDPS.

Recadrons quelques faits :

– L’attente du peuple congolais est tellement immense que les efforts et les réalisations du gouvernement ne se font pas sentir qu’il y a quelques avancées significatives, car les hommes ne voient que ce qui ne marche pas.

– Il critique le bilan d’un régime où lui-même était aux commandes, pourtant des routes sont en train d’être construites, les enfants étudient gratuitement malgré certaines faiblesses, le service national, l’IGF lutte contre le détournement, la question sécuritaire n’est pas négligée, le programme de développement de 145 territoires qui, sa réussite est un atout pour que le peuple congolais dans son ensemble réitère leurs confiance au président FATSHI. Reste à savoir quel a été le bilan de Jean-Marc KABUND-A-KABUND à la tête de l’UDPS ?

–  Comment  un régime d’incompétents parvient-il a enregistré une hausse considérable des réserves de devises et du budget de la RDC ?

–  Je trouve personnellement contradictoire qu’il critique un gouvernement dont il a lui-même placé plusieurs mandataires

–  Il parle de  la velléité d’un glissement alors  que M. Denis Kadima, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a exprimé sa volonté de voir les élections se tenir dans le délai, en décembre 2023. Rappelons que ce dernier a publié la feuille de route du processus électoral, à Kinshasa, lors d’une cérémonie fortement médiatisée.

–  Malgré nos divergences politiques, j’estime que l’heure est de nous mettre ensemble afin de bouter l’ennemie hors de nos territoires et continuer à soutenir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui sont au front face à des groupes armés, notamment le M23 soutenu par le Rwanda et à ramener la paix dans la partie Est du pays.

Par  Doctabenje TOKO

Analyste politique.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here