Pape God Mwana Makoumba, nouveau Président de L’U.M.C. (Union des Musiciens Congolais)

0
2203

A l’issue de l’Assemblée générale des musiciens congolais tenue le lundi 08 Août 2016 à Brazzaville, l’artiste musicien Pape God Mwana Makoumba de son vrai nom Godefroid Magloire Bonguili, a été élu à 80%, Président de l’Union des Musiciens Congolais. Il succède ainsi au Colonel Bernard Bouka.

Désigné «Révélation de la musique congolaise», en 1991, grâce à son coup d’essai et coup de maître « Nzeli », puis après les albums « Signe Indien » « Acte Fondamental », Pape God est reconnu comme une des valeurs sures de la musique congolaise. Il excelle particulièrement dans le genre tradi-moderne, et à la tête du groupe « Bloow Musica » qu’il a pu reconstituer, après un long séjour en Europe.

Pape God, artiste engagé.
Lors de la 2ème édition de la Nuit du Congo à Casablanca
en Avril 2008, Pape God s’était confié aux questions d’Alain Bouithy (Starducongo) pour justifier son grand intérêt de se produire au Maroc et surtout de faire de la musique tradi-moderne.

« Se produire hors de son pays est très enrichissant pour un artiste dans la mesure où il découvre de nouveaux podiums et d’autres cultures. En cela, je suis très ravi de m’être produit au Maroc que j’ai visité pour la première fois.
Ce séjour m’a permis de découvrir une culture et une population que je ne connaissais que très peu. Mes impressions sont très bonnes. Je suis aussi satisfait de l’écho qu’à eu cette soirée »
« Je fais de la musique tradi-moderne. Et dans ce registre on excelle plus dans sa langue maternelle, parce que je pense qu’en réalité chacun de nous devrait s’appuyer sur langue en guise d’arme pour s’exprimer. Là, on véhicule mieux nos messages. En tant qu’artiste, je contribue ainsi à la préservation de notre patrimoine linguistique, en voie de disparition. D’autant plus que de nombreux enfants éprouvent beaucoup de difficultés à parler la même langue que leurs parents. Alors le rôle de la musique serait d’une grande importance. Nous pouvons sauvegarder nos langues par le biais de la chanson ou même de la poésie. Pour cela, j’ai écrit pas mal de poèmes dans ma propre langue ».

Notons qu’entre autres membres du nouveau bureau de l’UMC on compte : Philippe Sita, Vice-président et Romain Gardon, Commissaire aux comptes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici