Congo. Motion de censure contre le PCT et ses dirigeants

0
220

TRIBUNE. Souvent nous avons l’habitude de dire que l’histoire a tendance à se répéter et le temps est le véritable juge car au moment opportun, il met chacun à sa place. Chassez le naturel, il revient au galop. Aujourd’hui les dirigeants du PCT viennent de voiler aux yeux du monde entier que ce sont des champions des coups tordus et ce maxime s’applique bien aux mollusques du PCT : » donner les leçons n’est pas une vertu ».

Considérant la motion de censure qui fut un complot ourdi contre le Président Jacques Joachim Yombi Opango, nous pouvons affirmer 47 ans après, haut et fort que cette motion de censure s’applique bien à tous les dirigeants du PCT aujourd’hui.

C’est ainsi:

Publicité

– Considérant que la déclaration du 22 décembre 1975 a stigmatisé avec force l’embourgeoisement , entre autres nous ayant entraîné le blocage du processus révolutionnaire hier et le processus démocratique aujourd’hui depuis 15 octobre 1997;

– Considérant que l’immortel Marien Ngouabi a laissé un exemple à son peuple, images vivantes de l’humilité, de la modestie et de la simplicité révolutionnaire bien qu’il aurait détourné près de 3 milliards de F CFA ;

-Considérant qu’en défenseur opiniâtre des intérêts du peuple, le Camarade Marien NGOUABI a toujours lutté énergétiquement contre le gaspillage, les détournements des derniers publics, la corruption, la concussion et le sabotage qui sont légions aujourd’hui au sein du PCT;

– Considérant que tout au contraire, par son style de vie ostebtatoire, son mépris du peuple, son appétit immodéré pour les biens matériels et sa propension irréprehensible à la gabegie, le Général Denis Sassou Nguesso a hautement trahi ses engagements envers le peuple, la démocratie et la mémoire de l’illustre Président fondateur du parti Congolais des tricheurs et non des travailleurs.

-Considérant ses nombreux comptes en banque dans les paradis fiscaux, les biens mal acquis en France ailleurs;

-Considérant que la famille du Président Denis Sassou Nguesso est citée dans le dossier des biens mal acquis (Denis Christel Sassou Nguesso, Claudia Ikia Sassou Nguesso, JouJou Johnson Sassou Nguesso, etc);

-Considérant l’enrichissement illicite des membres du clan qui sont aussi membres du PCT (Jean Jacques Bouya, Bruno Itoua, Gilbert Ondongo, Denis Christel Sassou Nguesso, Rodolphe Adada, etc…) qui sont tous cités dans les scandales financiers internationaux;

-Considérant que les députés godillots du PCT sont complaisants vis-à-vis de l’incompétence de l’exécutif;

– Considérant que le Président Denis Sassou Nguesso a par ailleurs délibérément étouffé toute vie démocratique, en tuant l’opposition par le non respect des normes démocratiques et par l’instauration de l’autoritarisme et du pouvoir personnel;

-Considérant que le Président Denis Sassou Nguesso s’est ainsi rendu coupable de la manière la plus flagrante du crime de haute trahison et en violant en permanence la constitution du 25 octobre 2015, en faisant du Congo une chefferie et non un état;

NOUS, PEUPLE CONGOLAIS, NOUS EXIGÉONS :

1- La démission immédiate du Président Denis Sassou Nguesso ;

2- La confiscation au profit des Congolais de tous les biens appartenant à la famille Nguesso;

3-Sa mise en état d’arrestation avec tous ces acolytes (ministres, députés, sénateurs, etc…)

4-Leurs traductions devant une juridiction populaire pour crime de haute trahison;

5- La dissolution définitive du PCT et alliés de l’espace politique Congolais suivi d’une interdiction formelle de tous les membres du PCT de faire la politique.

Fait à Sion, le 21 novembre 2022.

Evrard NANGHO

Modec.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here