LIBRE PROPOS. Internet: Entre information et intox au Congo-Brazzaville

0
1845
Clément Mouamba : Refus de visa sans demande.

Avec les nouvelles TIC (Techniques d’information et de communication), l’information a gagné de l’ampleur, surtout avec la presse électronique. Si au niveau de certains sites web, la fiabilité est de rigueur pour fidéliser les internautes, il n’est de même pour certains sites où la « désinformation informe sans informer ».

Ces derniers temps, deux informations ont traumatisé quelques Congolais amateurs du web : le refus de visa au nouveau Premier Ministre Clément Mouamba pour se rendre en Europe et l’agonie imaginaire l’ancien patron du Développement industriel, M. Isidore Mvouba. Heureusement qu’il y a certains sites tels www.starducongo.com et www.congo-liberty.com (pour ne citer que ces deux exemples) où les informations sont traitées avec minutie quelque soit le regard politique leurs auteurs.

Clément Mouamba : refus de visa sans en demander

Diplomatiquement, on ne peut que s’interroger sur ce genre d’information à propos d’un refus de visa à un Premier Ministre, même contesté par une partie de la population, démocratie pluraliste oblige. Mais puisque le pays de ce Premier Ministre, est membre des Nations-Unies, on est en droit de se demander comment peut-on croire à une telle information. Comment peut-on mettre en cause la diplomatie de ces pays du Nord qui ne nous prendraient pas au sérieux, comme nous venons de le constater, par la réaction de M. Jean Pierre Vidon, ambassadeur de France au Congo : « i[Il n’a jamais été question d’empêcher le Premier ministre [congolais] de venir en France. Il n’y a jamais eu de demande en ce sens. Au niveau de l’ambassade de France, nous n’avons jamais été saisi d’une quelconque demande de visa pour le Premier ministre. Je ne vois pas pourquoi nous aurions refusé de donner un accord à une demande de visa]i » (http://lesechos-congobrazza.com/politique/1171-refus-de-visa-au-premier-ministre-l-ambassadeur-de-france-a-evoque-le-sujet-ce-mardi). Et M. Jean Pierre Vidon de regretter à la même occasion certains dérapages de l’Internet : « Nous avons l’habitude de vivre ce genre d’intoxication sur Internet. C’est très désagréable pour nous diplomates qui connaissons en général la vérité. Lorsqu’il y a des informations qui sont erronées, des informations qui sont mensongères, on ne peut que déplorer ».

Isidore Mvouba : l’agonisant imaginaire
Isidore Mvouba : Etrange agonie d'un homme bien portant.
Isidore Mvouba : Etrange agonie d’un homme bien portant.

Alors que celui se repose tranquillement dans Brazzaville, il serait, d’après certains sites, curieusement refoulé à l’aéroport de Maya Maya le 2 mai 2016 alors qu’il devait, parait-il se rendre à Paris pour des soins car gravement malade, ce 2 mai 2016 où il préparait sa passation de service du 4 mai 2016 avec le nouveau patron du Développement industriel, le ministre d’Tat Gilbert Ondongo. Se rendre à Paris le 2 mai 2016 pour se faire soigner et revenir vite à Brazzaville le 4 du même mois pour la passation de service, il y a que certains magiciens qui peuvent se mouvoir dans ce genre de situation. Soit ! Mais avec le côté Intox, il y a lieu de méditer sur le danger de cette « liberté d’affirmer » gratuitement Car certains internautes pourraient douter de la véracité de moult informations fiables qui seraient malheureusement classées dans le panier de l’intox. Un adage de chez nous dit : « un menteur n’est jamais écouté même quand il dit la vérité ». Aussi cette vérité arrive souvent en retard quand les dégâts de l’intox ont été déjà constatés et parfois causé l’irréparable dans certaines situations.
Critique littéraire et Analyste pour Libre Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici