Au Tchad, des décès et des disparitions inexpliquées

Au Tchad, depuis la répression du 20 octobre, les nombreuses disparitions inexpliquées et les découvertes de cadavres sèment la peur à travers le pays

0
298
Les circonstances de nombreux décès restent inexpliquées.
Publicité

Au Tchad, depuis les événements tragiques du 20 octobre dernier, les découvertes de corps sans vie se multiplient en brousse, à N’Djamena et dans certaines villes des provinces du Sud.

Les organisations de défense des droits humains exigent que la vérité soit faite sur ces meurtres et disparitions.   

Le cas le plus récent est celui du jeune Dionio Déoupal, arrêté le 21 octobre par les forces de l’ordre avant que ses parents ne découvrent son corps en pleine brousse à Moundou, dans le sud du Tchad.

Publicité

Selon son frère cadet, Mogombaye, « le véhicule est venu avec six personnes enturbannées à bord. Elles ont tiré sur lui et cassé ses jambes avant de l’embarquer. Nous sommes allés voir les autorités qui nous ont dit qu’il est dans les locaux de l’agence nationale de sécurité. Ils nous ont dit qu’il serait en train d’être soigné. »

« Exécutions extrajudiciaires »

Mogombaye Déoupal explique que le corps de son frère a finalement été retrouvé le 16 novembre. « On a seulement pu mettre ses os dans le cercueil pour l’enterrer », se souvient-il…

Lire la suite sur DW

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here