RDC: « Education Cannot Wait » annonce une subvention de 2 millions de dollars américains en faveur d’une « Première intervention d’urgence »

Mis en œuvre par le HCR en coordination avec le gouvernement et d'autres partenaires, ce nouvel investissement fournit un appui en matière d’éducation aux enfants et adolescents réfugiés et de la communauté hôte

0
324
Ecole Secondaire Nzakara Nzakaral -UNHCR. Ghislaine Nentobo 2022

Education Cannot Wait (ECW) a annoncé vendredi 28 octobre un nouveau financement de 2 millions de dollars américains afin de fournir un soutien vital pour l’éducation des enfants et adolescents réfugiés et de la communauté hôte dans la Province du Nord Ubangi en République Démocratique du Congo (RDC).

La subvention, visant une action rapide de 12 mois en faveur d’une « Première réponse d’urgence », a été annoncée par la Directrice de « Education Cannot Wait », Yasmine Sherif, à l’issue d’une mission d’une semaine en RDC. Ce financement sera mis en œuvre par le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés en coordination avec le gouvernement de la République Démocratique du Congo et d’autres partenaires stratégiques.

La subvention aidera les filles et les garçons réfugiés et des communautés hôtes à retrouver un environnement d’apprentissage sûr et protecteur dans les écoles publiques des communautés d’accueil – une approche conforme aux aspirations du Pacte Mondial pour les Réfugiés et aux Objectifs de Développement Durable visant à « ne laisser personne de côté ».

Ce financement s’appuie sur les résultats positifs des investissements de la première réponse d’urgence lancée l’année passée et mis en œuvre par le HCR et ses partenaires locaux, de concert avec le Gouvernement et en réponse aux afflux de réfugiés venant de la République Centrafricaine (RCA). 

À travers ce programme, plus de 8 000 enfants et adolescents ont été inscrits à l’école et 56 salles de classe ont été construites/réhabilitées, avec une mise en œuvre toujours en cours.

« J’ai été la témoin directe de la traversée des réfugiés après un voyage exténuant depuis la RCA et de la générosité du gouvernement et des communautés locales qui les accueillent. Pour les enfants vulnérables, en particulier les filles, l’éducation offre protection et espoir. De nombreux garçons et filles qui n’avaient jamais été scolarisés dans leur pays d’origine ont désormais la possibilité d’apprendre et de s’épanouir. Grâce à cette nouvelle allocation, nous pouvons garantir le maintien et l’accroissement de la réponse et nous appuyer sur la réussite de ce programme « , a déclaré Yasmine Sherif, Directrice de « Education Cannot Wait, » le fonds mondial des Nations Unies pour l’éducation dans les situations d’urgence et de crises prolongées.

Ce nouvel investissement de ECW a permis de combler un déficit de financement mais le HCR a encore besoin de 3,94 millions de dollars américains supplémentaires pour répondre pleinement aux besoins éducatifs des réfugiés centrafricains en 2022 et de 6,5 millions de dollars américains pour 2023. Le HCR dispose de capacités et de partenariats nécessaires, mais il a besoin d’un financement urgent pour pleinement atteindre ses objectifs.

La RDC a une longue tradition d’accueil et d’hébergement des réfugiés et a pour objectif de fournir un accès universel à une éducation de qualité aux enfants des communautés d’accueil, aux enfants déplacés à l’intérieur du pays et aux enfants réfugiés. Néanmoins, avec les conflits, les déplacements forcés, la crise climatique, le COVID-19 et d’autres épidémies telles qu’Ebola qui freinent les avancées en matière de développement, quelques 3,2 millions d’enfants (âgés de 6 à 11 ans) ne sont pas scolarisés, et moins d’un sur dix possède des compétences de base en lecture.

Selon le HCR, la RDC accueille plus de 200 000 réfugiés et demandeurs d’asile centrafricains (septembre 2022). Au total, il y a actuellement plus de 500 000 réfugiés et demandeurs d’asile en RDC ; plus de 60 % de cette population est âgée de moins de 18 ans.

« Le nouveau financement de ECW arrive à un moment critique et le HCR en RDC, au nom des réfugiés et de leur communauté d’accueil, reste profondément reconnaissant envers ECW pour sa confiance et son engagement renouvelés. Une fois de plus, ce nouveau financement permettra de s’assurer que les résultats et les gains obtenus dans le secteur de l’éducation dans la province du Nord Ubangi ne sont pas perdus, mais également étendus à d’autres enfants et jeunes réfugiés et de la communauté d’accueil. Le HCR continue de faire appel à d’autres donateurs pour étendre son soutien à davantage de zones d’accueil des réfugiés en RDC, qui manquent également de ressources, notamment au vu des objectifs multiples de l’éducation : La Protection, Les Solutions et La Prévention ; confirmant ainsi la triangulation des trois piliers de la Charte des Nations Unies », a déclaré Angele Dikongue-Atangana, Représentante du HCR en RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici