La Banque africaine de développement et Interpeace s’associent pour promouvoir le financement de la paix en Afrique

0
68
De gauche à droite : Marie Laure Akin-Olugbade, vice-présidente de la Banque africaine de développement, et Elhadj As Sy, membre du Conseil d’administration d’Interpeace, le mardi 3 octobre 2023 à Abidjan.

La Banque africaine de développement et l’organisation internationale Interpeace ont signé, mardi 3 octobre à Abidjan, un protocole d’accord visant à promouvoir conjointement les investissements économiques et le développement social ayant un impact positif sur la paix.

Ce protocole d’accord contient un plan de travail pratique avec des objectifs et résultats à atteindre, soulignant le partenariat novateur entre la première institution de financement du développement en Afrique et l’initiative « Finance for Peace » d’Interpeace, organisme de consolidation de la paix basé à Genève, en Suisse.

La cérémonie de signature s’est tenue à l’occasion du Forum pour la résilience en Afrique, qui s’est ouvert mardi 3 octobre à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Le protocole d’accord a été signé par Marie-Laure Akin-Olugbade, vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement chargée du Développement régional, de l’Intégration et de la Prestation de services, et par Elhadj As Sy, membre du Conseil d’administration d’Interpeace.

L’ambassadrice Deike Potzel, cheffe de la division de prévention des crises au ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, qui soutient l’initiative « Finance for Peace », assistait à la cérémonie.

Mme Akin-Olugbade a souligné l’importance de poursuivre des approches innovantes pour soutenir la paix et la sécurité en Afrique.

« La Banque africaine de développement est à l’avant-garde de ces efforts par le biais de l’Initiative des obligations d’investissement indexées sur la sécurité (SIIB), approuvée lors du Sommet des chefs d’État de l’Union africaine en février 2022 », a-t-elle déclaré. Elle a ajouté que les obligations proposées visaient à lever des financements supplémentaires à grande échelle, notamment par le biais des marchés de capitaux, pour atténuer les facteurs structurels de la violence et des conflits. L’initiative vise également à compenser les implications budgétaires de l’augmentation des dépenses de sécurité.

« L’initiative Finance for Peace, mise en œuvre par Interpeace et soutenue par l’Allemagne, vient compléter les efforts de la Banque dans ce domaine, car elle vise à développer des protocoles et des projets pilotes autour du financement de la paix, notamment pour une classe d’actifs d’obligations relatives à la paix », a ajouté Mme Akin-Olugbade.

« Interpeace se réjouit d’officialiser son partenariat avec la Banque africaine de développement par le biais de ce protocole d’accord », a déclaré Elhadj As Sy.

« Cette étroite collaboration entre la Banque et notre organisation affirme notre engagement commun à catalyser les capitaux privés et publics pour œuvrer en faveur d’un monde plus inclusif, plus équitable et plus pacifique. Ce partenariat démontrera à l’ensemble du système multilatéral et international de financement du développement la nécessité, les avantages, le potentiel et le caractère pratique des approches de financement de la paix sur le continent et au-delà. Il fera croître le financement de la paix comme approche d’investissement thématique en développant rapidement et avec succès des filières de financement de la paix, et en promouvant les réseaux et les capacités de financement de la paix sur le terrain en Afrique », a poursuivi Elhadj As Sy.

Les domaines de collaboration décrits dans le protocole d’accord, conformément aux mandats des parties, sont les suivants :

  • Le renforcement technique et le renforcement des capacités pour intégrer des approches de financement de la paix qui produisent un impact en matière de paix dans les opérations souveraines et non souveraines de la Banque africaine de développement et dans le dialogue politique.
  • Le soutien consultatif et la collaboration pour développer une réserve de structures de financement de la paix qui produisent des impacts sur la paix.
  • Un engagement multipartite et la création d’un terrain propice à un soutien politique plus large et à un soutien des investisseurs au financement de la paix.

Dans le cadre de ce partenariat, un projet de recherche commun sur les opportunités d’investissement favorables à la paix au Mozambique a été lancé récemment par les deux organisations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici