Congo. Littérature: «Un revers de fortune» de Mabiri-Ma-Kaya

0
398
Ariane Prefna Mabiri-Ma-Kaya publie Un revers de fortune

LIVRE. «Victime d’un viol, Didia, une jeune étudiante brillante, découvre avec amertume qu’elle est enceinte de jumeaux qu’elle se voit contrainte de garder malgré elle afin de ne pas mettre sa propre vie en péril. De peur que cette grossesse honteuse ne jette l’opprobre sur sa famille et que cette dernière ne la rejette, elle prend la difficile et triste décision de s’éloigner de tout le monde et d’abandonner ses études. Elle élèvera ses enfants seule, des jumeaux de sexe opposé qu’elle ne parvient pas à aimer, avant de faire une charmante rencontre», c’est l’histoire que raconte Ariane Prefna Mabiri-Ma-Kaya.

Le roman d’Ariane Prefna Mabiri-Ma-Kaya compte onze sous titres, à savoir, l’éveil du soupçon, le départ de Didia, l’arrivée à Dolisie, l’accueil, Dolisie, A Madingou, l’enfantement des jumeaux, déménagement, la rencontre, réconciliation mère-fille, le flirt et le mariage. C’est une histoire bien maitrisée par l’auteure qui la raconte de manière bien orchestrée et aisée.

L’histoire commence par le viol dont est victime la jeune fille, Didia, encore dans son état de virginité. Elle ne le dit à personne et décide de s’enfermer dans un silence, jusqu’à son départ à Dolisie où elle croit se débarrasser de cette arête qui a pris place dans sa jeune gorge. Très perturbée, elle embarque dans le train avec ses attitudes. Elle garde la même attitude et la même position, ne parlant à personne, tant de ses problèmes que d’elle-même.

Elle bénéficie toutefois d’un accueil extraordinaire à la gare et à la maison, tant par sa tante que par ses frères mais un mot fait défaut dans le langage et la perturbe. «Faux-jumeaux» trouble fortement la jeune femme portant en elle la nouvelle vie en formation. Mais elle semble ne pas savoir que ce sont deux vies qui prennent naissance en elle.  

A Dolisie, elle vit dans une ambiance fraternelle avant de faire le déplacement de Madingou où sa tante Bernadette découvre les changements qui prennent corps et s’opèrent en elle. Elle n’hésite pas à se confier en toute confiance et expliquer que cette grossesse n’est autre que le fruit d’un viol. Elle précise ne pas connaitre le violeur.

A la fin de cette grossesse, ce sont des jumeaux qui voient le jour comme elle le craignait. Cette naissance ne lui fait pas plaisir. Elle développe un désamour pour ses deux enfants de sexe opposé. De retour à Brazzaville, elle vit chez sa cousine à Mafanga avant d’aller à Moukondo. C’est dans cette ville qu’elle rencontre l’auteur de sa grossesse qu’elle ne connait pas mais qui l’éclabousse depuis sa voiture. Sacré comme il s’appelle, qui ne reconnait pas la jeune fille, entend comme dans un songe, remonter en lui la voix plaintive de la jeune fille à qui il a fait du mal ce jour.

A une fête où ils se rencontrent à nouveau, les relations se renforcent. Ils dansent et la jeune fille rejette la carte de visite qui lui est remise. Elle préfère continuer à danser. Puis s’ensuivent la période de flirt. Le mariage ne tarde pas à être annoncé après la reconnaissance de l’acte de viol. Un troisième enfant est déjà dans le ventre et le prénom prévu est Amour Destinée.

Ariane Prefna Mabiri-Ma-Kaya est née à Brazzaville. Elle est étudiante en langues vivantes étrangères. Le revers de fortune est son second titre après L’affreuse vie de Ndinga publiée aux éditions L’Harmattan en 2017. 

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici