RD Congo. La leçon du rugby pour prévenir les congolais…

0
1103

TRIBUNE. Observez un instant les joueurs du rugby et vous serez édifiés. Un des joueurs court avec le ballon pour le déposer dans l’autre camp en vue de marquer des points mais il croise sur sa lancée un plus musclé que lui. Ce dernier le renverse par terre et les autres joueurs se ruent pêle-mêle sur lui, se disputant chacun la même balle et oubliant souvent où celle-ci se cache.

Durant ce cafouillage, le joueur le plus intelligent est celui qui ne se mêle pas à la cohue mais suit de près le côté par lequel glissera la balle. Et à l’insu de tous les joueurs pris dans la folie de la bataille, lui va tranquillement reprendre la balle, courir avec vers le camp adverse pour se proclamer vainqueur.

Cette leçon sportive est d’une telle importance dans la crise politique que traverse la RDC ces jours-ci. Dans ce combat de gladiateurs entre Tshisekedi et Kabila, le peuple congolais ne doit craindre ni l’un ni l’autre membre de cette maudite coalition mais plutôt une troisième force inconnue jusque-là et qui dans le proche avenir pourra capitaliser ce désordre et tirer le meilleur profit politique de la crise congolaise aux fins d’imposer au final sa propre loi et ses propres intérêts.

Un tel scénario, nous l’avons déjà vécu lors de la crise prolongée entre les Forces Politiques du Conclave ( Mobutu) et l’Union Sacrée de l’opposition radicale (E. Tshisekedi). Les deux ennemis à force de se déchirer dans un conflit sans stratégie à long terme en faveur de la nation ont fini par perdre à jamais le combat au profit d’une force étrangère nommée l’AFDL et qui continue à imposer sa gouvernance mortifère jusqu’à ce jour.

Ce mardi matin, pendant que les deux leaders par leurs députés interposés s’empoignaient à l’hémicycle du Palais du peuple, les forces de sécurité congolaises ont mis la main sur un groupe des mercenaires se faisant passer pour des fous mais qui sont en réalité des commandos bien entraînés, munis de téléphones sophistiqués et des paquets de devises en poche et convergeant de toute évidence vers un lieu de ravitaillement en armes et munitions pour opérer le coup tordu. On est presque sûr que ce petit groupe arrêté n’est qu’une de nombreuses cellules dormantes se déplaçant dans la capitale vers un lieu précis et pour un objectif déterminé.

Dans sa grande naïveté légendaire, le leadership politique congolais est incapable de voir loin et de ménager ses émotions pour réfléchir froidement et parer au pire. Si nos politiciens continuent à se comporter piteusement comme on l’a vu depuis hier, ne nous étonnons pas de voir la RDC se diriger tout droit vers une seconde défaite politique après celle de 1997, défaite qui va exacerber davantage les souffrances du peuple congolais ! Un congolais averti en vaut mille!

Par Germain Nzinga (Chercheur indépendant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici