RAM : Quand le téléphone arnaque en RDC…

0
455

TRIBUNE. « Cher utilisateur, le paiement du RAM ne requiert AUCUNE action de votre part. Veuillez laisser 1,17 dollars (appareil 3G – 4G) ou 0,17 dollar (appareil 2G) sur votre COMPTE PRINCIPAL et le paiement se fera AUTOMATIQUEMENT dans les 24 heures. Merci pour votre coopération.», c’est avec ce « gentil » message que s’ouvre la page d’accueil du siteweb du RAM.

S’il faut faire la traçabilité du téléphone portable que nous avons entre nos mains, on se rend vite compte que ce petit appareil a avalé beaucoup d’argent de notre porte-monnaie. Et voici de quelles diverses manières :

Étape 1 : La RDC ne détenant aucune usine de fabrication de téléphone sur son territoire, tous les cellulaires en usage dans ce pays sont des produits importés et donc taxés par l’Ofida à la frontière nationale ( première prime de l’état congolais)

Étape 2 : Lorsqu’un congolais se décide d’aller acheter un téléphone dans un magasin, il ignore qu’en déboursant l’argent d’achat de sa poche, il paie en même temps une taxe sur la valeur ajoutée, en sigle TVA. Par ce fait même un certain pourcentage prélevé du prix d’achat va dans la caisse du même état congolais ( deuxième prime de l’état congolais)

Étape 3 : Toutes les fois que l’utilisateur fera une charge d’unités, de nouveau il paiera une autre taxe à valeur ajoutée à l’état congolais même pour un modique 1$ déboursé (troisième prime de l’état congolais)

Étape 4 : L’imposition de 1,17 $ sur le compte principal de chaque utilisateur du téléphone suivi d’un paiement automatique dans les 24 heures est la énième taxe de trop sur le même téléphone, vraisemblablement synonyme de l’escroquerie d’état.

Le fameux RAM avec des motivations sociales douteuses et ne figurant nulle part dans le tableau des impôts fixés par le législateur congolais est la goutte d’eau de trop qui met à nu l’usure psychologique que le pouvoir est en train d’exercer sur le peuple congolais siphonné et asphyxié par de nombreuses taxes et qui, plongé dans une totale impuissance, voit des millions de dollars de son argent de contribuable finir dans des poches des individus véreux sans que la justice ne se préoccupe de les récupérer.

Bref, un peuple étranglé par ses propres mandataires publics à qui l’état exige tout comme du temps colonial mais sans pourtant lui rendre des services satisfaisants.

Quand le ministre Kibassa statue que « la facturation pour un appareil Original se fait automatiquement par déduction sur le compte de paiement de l’utilisateur », le vrai problème est que personne ne sait expliquer la base légale de ces prélèvements ni quel est ce service rendu qui doit être rémunéré.

Un ministre qui dès la première semaine de son mandat, commence par taxer le peuple au lieu de s’employer à améliorer la qualité des services de communication ou à alléger la souffrance du peuple dans la résolution de l’épineux dossier de fibre optique, ce ministre-là ne roule pas pour l’intérêt du peuple. Il est tout sauf un serviteur du peuple souverain. On ne doit point le laisser faire… La TVA prélevée sur le prix d’achat du téléphone et celle sur les unités que j’ai achetées de ma poche sont amplement suffisantes comme effort du contribuable. Arrêtez de pressurer un peuple déjà exsangue. Ne faites pas pire que Léopold II …

Par Germain Nzinga

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici