ONECC : 10 projets de textes remis au Gouvernement

Création de l’Ordre national des experts comptables du Congo

0
2547
Henri Loundou, le Commissaire du gouvernement auprès de l’ONECC, DG de la comptabilité publique et Arezki Mahiout, représentant du Conseil supérieur de l’Ordre des experts comptables de France (CSOECF).

Le Conseil supérieur de l’Ordre des experts comptables de France (CSOECF) a remis au gouvernement congolais dix projets de textes d’application de la Loi 29-2013 du 18 novembre 2013 portant création de l’Ordre national des experts comptables du Congo (ONECC).

L’enveloppe contenant la clé électronique desdits projets de textes a été officiellement remise lors d’une cérémonie qui s’est déroulée, vendredi 15, au siège du Ministère des Finances et du Budget, à Brazzaville, en présence notamment du représentant du CSOECF, M. Arezki Mahiout, et du Commissaire du gouvernement congolais auprès de l’ONECC et Directeur général de la comptabilité publique, Henri Loundou.

S’exprimant au nom du Ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, ce dernier a indiqué que « la future adoption de ces projets des textes constituera une étape importante dans le processus de mise en place progressive de l’Ordre national des experts comptables du Congo ».

A noter que la réception des projets de textes d’application de la Loi congolaise portant création de l’ONECC intervient trois mois après que l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a adopté, le 8 juin 2017, pour l’ensemble de ses pays membres, le Règlement portant harmonisation des pratiques des professionnels de la comptabilité et de l’audit, a rappelé le ministère des Finances.

La même source a précisé que ce règlement prendra effet à compter du 1er janvier 2018 en même temps que le nouvel Acte Uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière.

Avec la future installation de l’ONECC, le Congo qui est membre signataire du Traité de l’OHADA s’engage ainsi à s’arrimer aux normes internationales.

A en croire le président de l’Association des professionnels de comptabilité du Congo-Brazzaville (APC), André Gomez-Gnali, l’ONECC « aura l’avantage de participer à l’amélioration du climat des affaires. Cela rassurera et attirera les investisseurs étrangers. Et le rang du Congo dans le classement Doing business sera amélioré », a-t-il soutenu indiquant que l’APC disparaîtra au profit de la nouvelle entité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici