Niger. Orano risque de perdre l’exploitation de l’uranium d’Imouraren

0
173

Le Niger a notifié à Orano la fin de ses droits d’exploitation de l’uranium dans la mine d’Imouraren à partir du 19 juin, selon Bloomberg. Les autorités nigériennes jugent le projet de développement de l’entreprise française « insatisfaisant ».

Cette décision intervient après la relance officielle du projet par Orano mardi dernier. La société française détient une participation majoritaire dans le gisement d’Imouraren, considéré comme l’un des plus importants au monde. Le reste des parts (33,35%) est contrôlé par la société nigérienne Sopamin SA.

Orano avait déjà reçu un premier avertissement, mais n’a pas réussi à répondre aux exigences des autorités nigériennes. Si le permis d’exploitation est révoqué le 19 juin, il s’agira d’un coup dur pour le groupe français, qui est l’un des principaux producteurs d’uranium au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici