Medicines for Malaria Venture et le Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) Afrique signent un protocole d’accord pour soutenir les fabricants africains

0
361

En marge de la 2e Conférence Internationale sur la Santé Publique en Afrique (CPHIA 2022), qui se tient à Kigali, au Rwanda, Medicines for Malaria Venture (MMV) et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) ont signé un protocole d’accord visant à renforcer la production africaine de médicaments contre le paludisme.

L’objectif du protocole d’accord est de renforcer conjointement la sécurité de l’approvisionnement et de faciliter l’accès équitable à des antipaludéens approuvés de qualité, et ainsi de maximiser l’utilisation et l’impact sanitaire des produits existants sur le continent. Par le biais de ce protocole d’accord, MMV et Africa CDC ont affirmé leur volonté d’unir leurs efforts pour atteindre un objectif commun : renforcer les capacités de production de l’Afrique pour lutter contre des maladies comme le paludisme qui continuent de sévir sur le continent africain.

« MMV et Africa CDC partagent un objectif commun : fournir des médicaments essentiels de qualité et produits en Afrique », a déclaré Pierre Hugo, Directeur principal de la dynamique des marchés et des partenariats mondiaux de MMV. « Nous pensons que des investissements ciblés et une collaboration avec certains fabricants créeront des opportunités pour élargir l’accès à des antipaludiques de qualité dans l’ensemble des secteurs public et privé. »

Le protocole d’accord décrit en outre comment MMV et Africa CDC travailleront avec leurs partenaires pour assurer le financement et l’approvisionnement en médicaments de qualité garantis fabriqués localement. Cela inclut le plaidoyer auprès des États membres de l’UA pour la mise en œuvre d’accords de libre-échange afin d’assurer la distribution régionale de médicaments fabriqués localement et dont la qualité est garantie.

« L’Afrique est capable de fabriquer ses propres médicaments », a déclaré le Dr Nicaise Ndembi, Conseiller scientifique principal à Africa CDC. « Le partenariat entre Africa CDC et MMV augmentera la fabrication locale de médicaments et se concentrera sur l’établissement de plusieurs centres régionaux pour la fabrication d’ingrédients pharmaceutiques actifs (API) et de produits pharmaceutiques finis (FPP). »

Cette collaboration soutiendra les États membres de l’Union africaine et vise à accélérer et à développer l’industrie manufacturière africaine, en s’appuyant sur les capacités existantes et en en développant de nouvelles pour soutenir la fabrication d’API et de FPP de qualité pour le paludisme. Les avantages potentiels d’une telle collaboration ont été mis en évidence par la récente pré-qualification par l’OMS d’une sulfadoxine-pyriméthamine, un médicament qui protège les femmes enceintes du paludisme, par la société Universal Corporation Limited (UCL), basée au Kenya et soutenue par MMV.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici