Maroc : repli de l’activité de la pêche à fin février 2024

0
48
Port de pêche d'Essaouira au Maroc. Source: Wikipédia.

Le volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale s’est replié de 21,6% au terme des deux premiers mois de 2024, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Ce recul intervient après une hausse de 15,2% un mois plus tôt et de 2,1% l’année précédente, souligne ce département relevant du ministère de l’Economie et des Finances.

Cette variation est imputable, essentiellement, à la baisse des captures de poissons pélagiques de 34,5%, atténuée par le renforcement de celles des céphalopodes (+16,5%) et des algues (+85,2%), explique-t-il.

Quant aux captures de poissons blancs, elles ont connu une quasi-stagnation (+0,1%), note la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de mars.

En valeur marchande, ces débarquements ont reculé de 1,6% à fin février 2024, après +18,7% le mois précédent et +1,2% un an auparavant. Ce repli s’explique, notamment, par la diminution de la valeur des débarquements de poissons pélagiques de 7,4%, de crustacés de 18,8% et des poissons blancs de 2,8%, conjuguée à l’augmentation de celles des céphalopodes de 0,7% et des algues de 36,7%.

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici