Maroc. Amorce de l’étape opérationnelle du Recensement général 2024

L’identité visuelle de la campagne de communications du RGPH dévoilée

0
111

L’étape opérationnelle du 7ème Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2024, qui se déroulera  du 1er au 30 septembre prochain sur l’ensemble du territoire, a commencé avec le démarrage de la campagne de communication du Recensement général 2024.

Cette étape marque un moment clé pour l’institution publique chargée du processus dont les phases préparatoires «se sont déroulées dans les meilleures conditions», a affirmé le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami.

«Le Recensement général de la population et de l’habitat de 2024 intervient dans un contexte où nous avons vécu des conjonctures éprouvantes dues à la pandémie de Covid-19, à une succession d’années de sécheresses, d’inflation et de catastrophes naturelles qui ont assombri le ciel de notre vie nationale», a-t-il d’emblée fait remarquer lors d’une rencontre tenue mercredi 3 juillet à Rabat.

Plus qu’une simple opération statistique, le RGPH est une occasion de renouer le lien avec la population marocaine et de mieux comprendre ses besoins et ses aspirations, selon le HCP

Porté par une vision prospective et optimiste, le Haut-commissariat est resté focalisé sur le processus  préparatoire du RGPH 2024 dont les étapes vont de l’élaboration des concepts et des méthodologies, jusqu’à la collecte des données auprès des ménages, leur traitement et leur mise à la disposition de tous les utilisateurs potentiels aux échelles nationale et internationale.

Ainsi, devant un parterre d’invités dont des représentants des ambassades accrédités au Maroc, des organisations internationales et de divers départements ministériels, Ahmed Lahlimi Alami a dévoilé ainsi, l’identité visuelle de cette campagne.

Cette « identité a été conçue sous la forme d’une demi-acre tournée, lancée vers un horizon céleste, portant plusieurs des visages renvoyant à la population dans sa diversité d’âge et de sexe et chacun de ces visages est présenté par une couleur qui renvoie à une valeur qui participe de notre culture nationale et institutionnelle », a-t-il expliqué avec pour slogan : « Demain est à portée de nos mains » qui renvoie autant à l’optimisme qu’à la responsabilité.

L’ensemble du territoire national découpé en 38.000 districts de recensement environ

Toujours dans le cadre du processus de préparation du RGPH 2024, le Haut-commissaire au plan a annoncé que son institution «a réalisé deux cartographies, l’une pour les constructions et l’autre pour les établissements économiques en utilisant un système d’information géographique mobile (SIG mobile) couplé à des images satellitaires de très haute résolution.

«La cartographie des constructions a permis de découper l’ensemble du territoire national en 38.000 districts de recensement environ », a-t-il souligné indiquant que son objectif est de garantir une couverture exhaustive des ménages lors du recensement, sans omission ni double compte, quel que soit l’emplacement de leurs logements, en montagne, en plaine, dans les zones urbaines ou rurales.

A noter que plus 4 millions de constructions ont été géoréférencées en milieu urbain, dont 75% sont des maisons marocaines modernes, ainsi que près de 34 mille douars en milieu rural.

Selon les explications du patron du HCP, ces districts, facilement reconnaissables sur le terrain, ont été dimensionnés, chacun, pour correspondre à la capacité de l’enquêteur à collecter les informations auprès de tous les ménages résidant dans son district durant la période du recensement.

1,3 million d’établissements économiques actifs recensés et géoréférencés

Ce travail a également permis la réalisation d’une cartographie des établissements économiques, socioculturels (mosquées, centres culturels, etc.), des équipements communaux (administrations publiques, écoles, hôpitaux, etc.), des établissements associatifs (associations, syndicats, etc.) ainsi que des souks hebdomadaires, a poursuivi ce dernier.

«Cette opération a permis de géoréférencer plus de 1,3 million d’établissements économiques actifs, dont la majorité (plus de 85%) est à but lucratif, ainsi que plus de mille souks hebdomadaires actifs».

Pour assurer l’exhaustivité du recensement, le HCP s’est beaucoup investi dans la formation du dispositif humain en mettant en place un système informatique qui a permis de sélectionner les meilleures compétences adaptées à l’exercice des missions d’enquêteurs, contrôleurs et superviseurs.

Ainsi, environ 200 mille candidatures (sur les 500 mille reçues) ont été présélectionnées automatiquement sur la base de critères objectifs et les besoins territoriaux de l’opération.

Précisons que «ces candidats présélectionnés ont bénéficié d’une formation en ligne, développée en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique, dispensée durant une période de trois mois, à l’issue de laquelle environ 100 mille d’entre eux ont validé avec succès l’ensemble de ces modules», comme l’a expliqué le Haut-commissaire au plan rappelant que ce recensement «est bien plus qu’une simple opération statistique. C’est une occasion de renouer le lien avec la population marocaine et de mieux comprendre ses besoins et ses aspirations ».

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici