Le président tunisien réclame une nouvelle approche en matière de gestion des flux migratoires

0
655

Le président tunisien Kaïs Saïed a souligné l’impératif d’adopter une approche globale en matière de gestion de la migration pour ainsi « dépasser les solutions sécuritaires en traitant les causes de ce fléau via la lutte contre la pauvreté et le chômage outre la consolidation des politiques de développement ».

M. Saïed a tenu ces propos jeudi en recevant au palais de Carthage en banlieue nord de Tunis Luciana Lamorgese, ministre italienne de l’Intérieur et Yilva Johansson, commissaire européenne pour les affaires intérieures, actuellement en visite de travail en Tunisie, a-t-on appris auprès de la présidence de la République tunisienne.

A cette occasion, la ministre italienne a réitéré l’engagement de son pays à soutenir la Tunisie en jouant un rôle dans le développement dans les régions intérieures de la Tunisie et dans la création d’emplois pour les jeunes dans le but d’atténuer le phénomène répandu de la migration.

De son côté, la commissaire européenne pour les affaires intérieures a exprimé au chef de l’Etat tunisien l’engagement de l’Union européenne d’appuyer le processus démocratique en Tunisie, « qualifiée comme partenaire essentiel et stratégique de l’Europe »

Elle s’est félicitée de l’intégration des Tunisiens dans les sociétés européennes et de « leur contribution positive dans le tissu économique des pays de l’Union ».

D’après la présidence tunisienne, la rencontre a été l’occasion pour mettre à l’exergue les relations d’amitié et de coopération existantes entre la Tunisie et l’Italie et entre la Tunisie et l’Union européenne, et pour affirmer la volonté commune et partagée de consolider ces relations dans divers domaines en particulier socioéconomiques.

Les deux parties, tunisienne et européenne, ont également manifesté une ferme détermination pour lutter contre les réseaux criminels et le phénomène de traite des êtres humains.

Selon le ministère italien de l’Intérieur, à la date du 3 mai 2021, le nombre total d’immigrés clandestins arrivés en Italie depuis le début de cette année a dépassé la barre des 10.000 personnes, contre 3.573 immigrés arrivés au cours de la même période de l’année précédente. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici