La rentrée scolaire sans école, un génocide psychique de l’enfant !

0
741
Docteur Jaouad MABROUKI.

TRIBUNE. Tout d’abord, j’invite tous les parents à emmener leurs enfants à l’école pour faire leur rentrée scolaire et je vais vous expliquer pourquoi.

1- La symbolisation de la rentrée scolaire

a- Le rite de passage

La rentrée scolaire est un rituel important pour l’enfant, il marque la fin de la période des vacances et le début de l’année scolaire. Il permet la mutation d’un état à un autre, d’un bébé à un grand enfant et d’un enfant à un adolescent !

Sans rentrée scolaire ce rite ne peut être accompli et l’enfant reste dans la confusion et la perte des repères.

b- L’espace matériel de l’école

La rentrée scolaire sculpte l’esprit de l’enfant par l’espace qu’il franchit, un espace particulier et unique dans la vie de tout citoyen. L’école se définit par son espace physique en se différenciant des autres espaces (la maison, la ville, le quartier…).

Sans franchissement de cet espace, l’enfant ne peut en aucun cas se représenter dans son mental l’école et il se désoriente dans les espaces.

2- Le rôle de l’école

Le rôle primordial de l’école n’est pas celui de l’instruction, mais plutôt celui de la socialisation de l’enfant. C’est à l’école que l’enfant rencontre le monde extérieur et apprend à vivre avec ses congénères et avec l’adulte représenté par la personne de l’enseignement. L’enfant apprend la vie en communauté, le partage, la complémentarité, l’union et l’entraide. L’école transforme alors l’enfant en citoyen sociable.

L’enseignement à distance cloisonne l’enfant et le renferme dans son isolement social.

3- Le rôle de l’école dans l’amour du savoir

En franchissant l’espace de l’école, l’enfant intègre dans son mental cet espace qui devient à la fois un espace personnel et commun partagé avec les autres élèves et les adultes (l’équipe pédagogique). L’enfant s’identifie à son espace scolaire et développe alors un nouveau sens d’appartenance autre que celui de la famille. L’incorporation mentale de l’école devient le cordon ombilical avec le savoir.

L’enseignement à distance ne lui offre pas une telle représentation psychique de l’école, et l’écran bleu reste commun aux jeux électroniques et aux réseaux sociaux.

4- Perturbations de la fonction parentale

a- Les parents ne sont pas des enseignants

Dans l’enseignement à distance les parents doivent assister leurs enfants d’âges différents et doivent être le maitre d’école, le professeur du collège, le directeur et ils doivent être aussi multidisciplinaires (arabe, français, anglais, mathématiques, physiques, sciences naturelles, histoire, géographie, sport, dessin….)

Ceci est impossible et évidemment les parents sont perturbés et la relation parents-enfants est affectée violement.

b- Anéantissement du rôle parental

La tâche des parents se complique énormément, d’autant plus si les deux parents travaillent à l’extérieur de la maison ou bien s’ils sont illettrés.

La rentrée scolaire sans école va créer un stress permanent aussi bien chez l’enfant que chez les parents et les deux partis seront désorientés et désabusés.

L’enfant va souffrir d’une succession de traumatismes psychiques et le cerveau subira un frayage neurologique avec une perturbation de ses circuits neuronaux et une atteinte de sa représentation mentale de la scolarité avec  une désocialisation et un défaut d’intégration des règles sociales.

Alors s’il-vous-plait les parents, ne participez pas à ce génocide  psychique de vos enfants et emmenez-les faire leur rentrée scolaire.

Docteur Jaouad MABROUKI

Psychiatre, Chercheur, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici