Gestion durable des forêts : les efforts du Maroc mis en avant à Brazzaville

0
114
Abderrahim Houmy, DG de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF).

PLANETE. Le Directeur Général de l’Agence nationale des eaux et forêts (ANEF), Abderrahim Houmy, a mis en avant l’apport significatif du Maroc dans les efforts mondiaux visant une gestion durable des forêts et ce, à l’occasion de la Première Conférence Internationale sur l’Afforestation et le Reboisement (CIAR) organisée du 2 au 5 juillet 2024 à Brazzaville.

M. Houmy, qui est également Vice-Président du Forum des Nations Unies sur les Forêts, a souligné l’importance de la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, dans l’atténuation et l’adaptation aux effets du changement climatique et la lutte contre la désertification, indique un communiqué de l’ANEF.

Selon l’ANEF, la présence active du Maroc à cette conférence internationale souligne « son engagement dans la coopération internationale pour la gestion durable des forêts et la lutte contre le changement climatique ».

Et d’ajouter que le Maroc continue de jouer un rôle de premier plan, notamment à travers plusieurs initiatives telles que le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et l’initiative Triple A (Adaptation de l’Agriculture Africaine) qui démontrent l’implication proactive du Maroc et aussi en hébergeant l’Unité de Coordination Régionale de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification pour l’Afrique.

En mai 2024, le Maroc a également lancé une initiative sur la gestion communautaire des forêts, l’innovation technologique et les financements durables, en partenariat avec le Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les Forêts, rappelle le même source.

La conférence a constitué une occasion pour mettre en exergue l’importance de la Stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » dans l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques, tout en contribuant à des objectifs de développement durable tels que la réduction de la pauvreté, la restauration des écosystèmes et la promotion de l’accès à une énergie durable, fait savoir le communiqué.

La conférence s’est conclue par l’adoption d’une déclaration des Chefs d’Etats et de Gouvernements qui appelle à inscrire la Décennie Africaine et Mondiale de l’Afforestation à l’Agenda des Nations Unies, note le communiqué, ajoutant que cette déclaration soutient également une stratégie mondiale coordonnée et efficace pour l’afforestation et le reboisement.

La participation marocaine à la CIAR reflète « un engagement fort et continu en faveur de la gestion durable des forêts et de la lutte contre les défis climatiques, s’inscrivant dans une dynamique de coopération régionale et internationale accrue », relève le communiqué.

La CIAR1 s’est déroulée sous l’égide de l’Union Africaine et du Forum des Nations Unies sur les Forêts. Cet événement crucial a réuni des dirigeants mondiaux pour développer une stratégie globale d’afforestation et de reboisement, intégrant des aspects techniques, scientifiques et financiers, en réponse aux défis posés par le réchauffement climatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici