Emmanuel Macron : « Nous devons aux réfugiés hospitalité et humanité »

Le président français estime qu'« on ne peut pas vivre de manière transitoire dans un pays»

1
1812
Le Président français Emmanuel Macron

« Les réfugiés sont des gens qui demandent l’asile dans notre pays. Nous parlons de femmes et d’hommes qui risquent leur vie dans leur pays, qui la risquent pour venir jusqu’à nous, qui fuient des pays en guerre. Nous leur devons hospitalité et humanité », a déclaré dernièrement Emmanuel Macron.

« Le problème est que, dans de nombreux pays, dont la France, l’instruction de la demande d’asile prend trop de temps entre le dépôt, l’enregistrement, l’instruction des dossiers, sans parler des délais induits par la complexité administrative et les recours devant différentes juridictions », a estimé le président français dans un entretien accordé au Figaro et à sept autres journaux européens (Le Soir, Le Temps, The Guardian, Corriere della Sera, El Pais, Süddeutsche Zeitung, Gazeta Wyborcza).

Le jeune chef de l’Etat français déplore que toutes ces procédures durent jusqu’à deux ans. « Or, pendant cette période, on ne peut pas vivre de manière transitoire dans un pays. On s’installe, on tisse des liens familiaux… On voit donc que face à cette pression migratoire le système actuel n’est plus satisfaisant ».

Ainsi donc, Emmanuel Macron a demandé une réforme en profondeur du système d’asile en France, pour le déconcentrer et pour accélérer considérablement les délais d’instruction des demandes d’asile.

« L’objectif est que nous divisions ces délais moyens par deux, en passant à six mois toutes procédures comprises », a-t-il lancé.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici