Élection présidentielle : Samuel Eto’o s’exprime au Cameroun !

0
93
Samuel Eto’o

Dans une déclaration publiée sur son compte Facebook, Samuel Eto’o, président de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot), a clarifié sa position politique à un an de l’élection présidentielle.

Un message de gratitude

Eto’o a débuté en remerciant chaleureusement ses amis et supporters pour leur soutien constant. Il a reconnu leur rôle crucial en le défendant contre les accusations et la diffamation visant à ternir son image. « Que serai-je sans votre affection ? Je suis béni de compter mes amis par millions. Combien de légions êtes-vous pour faire rempart face à l’adversité qui me traque ? », a-t-il écrit, soulignant la force de cette solidarité.

Une vie dédiée au football

Evoquant son engagement envers le football, Eto’o a rappelé son parcours, de son enfance à sa carrière actuelle de dirigeant sportif. Élu à la tête de la Fecafoot, il a affirmé travailler sans relâche pour améliorer le football camerounais, offrant aux jeunes les opportunités qui lui ont manqué. « J’ai donné le meilleur de moi-même […] C’est un sens donné à ma vie que de transmettre et servir mes cadets », a-t-il déclaré.

Clarification sur ses ambitions politiques

Samuel Eto’o a également tenu à dissiper les rumeurs sur ses intentions politiques. Il a réaffirmé son soutien au président Paul Biya, qu’il avait soutenu lors des élections de 2018, tout en niant toute ambition de se présenter à la présidentielle de 2025.

« Oui, en 2018, j’ai voté pour le président Paul Biya. Et je lui conserve mon soutien indéfectible. Je l’assume. Et non, je ne laisserai personne me priver de mes droits de citoyen. En ce qui me concerne, soyons clairs : la présidence de la Fecafoot n’est pas un tremplin pour accéder à la présidence de la République. Je le redis haut et fort : moi, Samuel Eto’o Fils, je ne suis pas candidat à la présidence du Cameroun », a-t-il insisté.

Il a ajouté que ces spéculations nuisaient à sa famille, ses amis et son projet sportif : « Cette clarification me semble nécessaire pour que cesse cette focalisation malsaine sur ma modeste personne. Elle fait souffrir ma famille, fait peur à mes amis, entrave notre projet sportif et fait peser une menace sur ma sécurité ».

Un appel à l’unité et à la grandeur

Pour conclure, Eto’o a exhorté chacun à contribuer à la construction et au rêve collectif pour le Cameroun. « Rêvons grand pour notre « Continent », donnons le meilleur de nous-mêmes, chacun à la place qui est la sienne. Redonnons au football camerounais toute sa grandeur », a-t-il écrit.

Cette mise au point intervient dans un contexte de tensions croissantes au sein de la Fecafoot, marqué par des conflits internes et des divergences avec le ministère des Sports. La déclaration d’Eto’o semble viser à apaiser les inquiétudes et à recentrer l’attention sur les objectifs sportifs de la fédération, tout en affirmant sa détermination à développer le football au Cameroun.

Ya Willy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici