Edition. Hind Labdag dévoile son ouvrage « L’Art de méditer»

0
366

LIVRES. Dans son dernier ouvrage intitulé «L’Art de méditer», le Dr Hind Labdag, écrivaine, chercheure et romancière de renom, présente une analyse approfondie de la physique des particules et de ses implications dans la compréhension de la constitution ultime de la matière.

Publié récemment aux Editions Dar Alqalam Al Arabi, ce livre a été présenté et signé au Salon international de l’Édition et du Livre de Rabat 2024, en présence d’une pléiade d’hommes de lettres, écrivains, artistes, étudiants…L’ouvrage offre un regard novateur sur les lois qui régissent les interactions entre les objets fondamentaux.

De quoi l’Univers est-il fait? Comment a-t-il débuté et quel est son avenir? Pourquoi existons-nous? Voilà quelques questions que l’Homme s’est toujours posées. «L’Art de Méditer», le nouvel ouvrage de l’écrivaine, docteur HindLabdag tente de répondre à ces questions. En effet, l’auteure explique comment la physique des particules étudie la constitution ultime de la matière et les lois qui régissent les interactions entre objets fondamentaux.

Les progrès dans la direction de l’infiniment petit ont franchi les étapes successives de la molécule, de l’atome, du noyau, pour aboutir aux particules élémentaires. Ainsi, au cours du XX ème siècle, la physique des particules a connu une évolution phénoménale et l’on distingue aujourd’hui des détails cent millions de fois plus fins qu’il y a cent ans. En quelques décennies, la frontière de l’infiniment petit a été repoussée de huit ordres de grandeur. C’est cette quête pour comprendre la matière que ce livre raconte.

«J’ai pensé à un sujet qui m’a impressionné, celui de l’esprit dialectique et l’intégralité des phénomènes qui me rappellent le pluralisme et le probabilisme, et par la suite l’atomisme. La praxis de l’ensemble reflète des relations réelles, selon Marx qui a cru au fait que les conditions de production d’une société forment un ensemble en soi. Alors, la notion de l’ensemble ou de l’intégralité  veut dire d’une part l’unité de la réalité objective, un enchaînement d’éléments, et que ces analogies dans l’abstrait ou la logique de l’esprit forment des relations réelles sous des formes diverses, mais bien déterminées, pour citer dans ce contexte l’hégélianisme dont le partisan fut Lénine», indique à ce propos Dr. HindLabdag.

Le livre aborde cette quête de l’infiniment petit comme l’une des aventures scientifiques majeures du XXème siècle, qui a fait découvrir aux physiciens un monde étrange et déroutant.  «À l’aide de leurs accélérateurs de particules, les plus grands instruments scientifiques jamais construits, ils ont mis au jour, au sein des atomes, les quarks et les leptons qui constituent la matière, ainsi que les particules virtuelles qui rendent compte des quatre forces fondamentales de l’Univers. Et leur recherche a paradoxalement débouché sur une nouvelle vision de l’évolution de l’Univers, cet infiniment grand auquel donnent accès les télescopes… Ayant vécu de près cette passionnante plongée – autant théorique qu’expérimentale – au cœur de la matière, HindLabdag l’expose ici avec simplicité, sans rien omettre des implications économiques, politiques, philosophiques d’une recherche pas comme les autres», souligne le journaliste et écrivain français Mathieu Laroche dans la préface de cet ouvrage.

«L’Art de Méditer» aborde plusieurs thèmes  à travers les chapitres «De l’atome au quark», «Le probabilisme et l’atome», «Réflexions philosophiques», «Le phénomène du tunnel et le concept antimatière», «La destruction en sciences atomiques et Leibniz», «L’atome et la raison», «Le début»,  «Communication and the agony», «L’atome et l’infini», «Réflexions en science atomique».  «L’atomisme logique a comme principe que le monde est un quanta d’événements atomiques dont la philosophie consiste en un pluralisme. Dans une image extrémiste, parce qu’elle assure l’existence d’une pluralité d’éléments, et qu’elle lui nie toute unité ou complémentarité, l’atomisme logique fut une réaction vis-à-vis de l’idéalisme absolu qui croyait que l’absolu, pour dire l’ensemble, est seul le réel, et que l’individualisme n’est qu’un apparent. L’atomisme logique est un type de discussion anthologique en faveur d’une logique épistémologique bien déterminée qui insère la connaissance dans une systématique d’affaires atomiques, liées entre elles par des opérations logiques et dont la construction du monde est démontrée par une logique identique à celle du savoir. L’atomisme logique qualifie le particularisme d’absolu, il est néanmoins vivement critiqué par ses adeptes eux-mêmes», affirme HindLabdag dans cet ouvrage.

L’auteure y propose aussi une lecture dans le fondamentalisme classique atomique au fil des chapitres «Structured fortran 77 for enginners and scientists», «L’énergie», «L’énergie et l’électromagnétisme»,  «Que dire du positivisme ?», «L’axiomatique est un outil pour l’abstrait géométrique», «L’électromagnétisme», «Sommes-nous semblables?», «Le darwinisme et l’agonie», «Boltzmann et le probabilisme», entre autres. «Je voudrais exprimer mon désir ardent de pouvoir être derrière une révolution en matière de recherche en sciences atomiques sombrant ainsi dans une profonde léthargie. Le principe de ma révolution c’est de m’inspirer de la pensée philosophique vue ma sensibilité en tant que savante. Que dire du quantum ou l’action quantifiée? C’est une opération cognitive qui vise à déterminer des caractères à savoir le poids, la longueur, les coordonnées donc une probabilité la vitesse des choses matérielles par des mécanismes de mesure adéquats le fait quantifier. Dans la dernière perspective se tient au seuil de comparer le volume mesuré à un volume semblable. Donc c’est le critère objectif un standard approuvé comme une unité», poursuit-elle.

Bio-express :

Dr HindLabdag est une écrivaine chercheure et romancière. Elle est memre du Syndicat des Hommes de lettres et des Chercheurs Marocains. Elle a publié plusieurs ouvrages littéraires dont les couvertures sont conçues par Youssef Labdag, membre du Club Californie des artistes et titulaire de la médaille d’honneur de la société académique « Arts, Sciences et Lettres». Parmi ses ouvrages, on retient notamment « Nahib Al Malaika», traduire « Gémissements des anges» (2011), «Barzagh Al ArouahAlaachika» littéralement  «Isthme des esprits amoureux» (2012), « MadamieAlouard» ou « Les larmes des roses» (2013), «MehrabAnnour» «L’Abside de la lumière» (2015), «Elma, mon opium» (2017) et bien d’autres. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici