Congo. Séminaire gouvernemental : Une séance de shooting pour faire le beau

0
340

TRIBUNE. La semaine dernière, le gouvernement a donné cours à l’idée du Premier Ministre, organiser un séminaire gouvernemental. Derrière cette galéjade, il y’a certainement une volonté de montrer que le gouvernement travaille. Que veut l’habitant si ce n’est un gouvernement qui travaille. A partir de quoi le constater ?

Avec Pointe-Noire qui s’enlaidit chaque jour un peu plus, des artères éventrées qui n’en finissent pas de se creuser et de s’élargir, où sur la voie publique plutôt que des roses, il y’a des immondices partout, des jeunes qui arpentent les rues en se laissant guider par le vent, vers la plage moderne une mer sale charriant des plaques de mazout des navires qui dégazent en toute impunité.

Le soir venu, les mêmes jeunes, politesse du désespoir, reprennent à tue-tête les refrains made in RC. Ils donnent le change par amour propre.

Et Brazzaville, notre attachante capitale délaissée, la nuit, la lumière demeure une incertitude. Que dire de l’eau rare et insalubre quand elle vient ? Pas d’allant là aussi chez des jeunes rongés par le cancer du non-emploi.

Ils voudraient se déployer en quête d’un emploi lequel qui soit, mais ce gouvernement n’attire pas les investisseurs, plutôt les démolisseurs. Le CHU se décrédibilise au gré des jours. Là comme à Pointe-Noire, le long récital des retours qui s’abîment offrent un spectacle qui est un crève-cœur.

Si une ville avait une âme, elle s’interrogerait, pourquoi est-elle si mal gérée ? Et dire que sur un air de bougie, la galère joli baleinier, les princes qui nous gouvernent passent sur les mêmes routes. Il y a de quoi perdre son latin.

Même dans une extrême clémence, faute du long bail de l’inconséquence, il est difficile de faire un crédit trop vite gracieux a un gouvernement qui établit si mal ses priorités.

Il est évident que si le Président de la République décidait d’envoyer tout le gouvernement Collinet Makosso en vacances durant les 6 prochains mois, les Congolais ne s’apercevront même pas. L’impact de ces impénitents sur leur quotidien étant nul.

Pour l’instant, les pensées des Congolais sont tournées vers le DG de la société d’électricité E²C, un homme qui berne comme un dentiste et qui est plus doué pour la danse que pour le management de sa structure.

Vivement ce remaniement ministériel tant attendu par les Congolais, qui attendent depuis trop longtemps maintenant un team gagnant et non plus des cireurs de pompes qui flattent le Président qui s’en aperçoit sûrement. Que Dieu l’inspire !

Que Dieu bénisse le Congo-Brazzaville.

Laurent Dzaba
Président de la Dynamique VJ2R

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici