Congo. Enseignement: Enrôlement biométrique du personnel enseignant

0
616

Le ministre Anatole Collinet Makosso a lancé, le 17 avril 2021, l’enrôlement biométrique du personnel enseignant, signifiant que ce système jette les bases d’une information complète du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation (Mepsa). 

Selon lui, elle montre véritablement que son ministère a bien pris le train du numérique et qu’il  demeure convaincu que cet entrain ne baissera pas, surtout avec le Système d’information de gestion de l’éducation qui y est attaché.

Le coordonnateur du Praased, M. Calixte Kolyardo, a quant à lui relevé que ce système a été réalisé en partenariat avec la firme française dénommée Gilles Leroux industrie (Gli) qui a fourni des équipements composés de stations d’enrôlement, de serveurs et d’une application d’enrôlement biométrique des enseignants.

M. Kolyardo a également fait savoir que le Praased allait aider le projet ‘’Lisungui’’ à prendre en charge 200 enseignants communautaires dans le département de la Likouala, en sa qualité de point focal du Mepsa.

Cette activité vise la maîtrise des effectifs du personnel enseignant. Ce projet a été mis en place par le Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (Praased), et constitue un système  d’enregistrement biométrique. Il permettra d’enrôler sur toute l’étendue du territoire d’abord les enseignants bénévoles puis les enseignants fonctionnaires, afin de créer une base de données unique.

Cette base de données, selon un enseignant, sera interconnectée ultérieurement aux bases de données du ministère de la Fonction publique et du ministère des Finances, en vue d’assurer un meilleur suivi des présences aux postes administratifs et pédagogiques, des parcours professionnels, des développements professionnels, des déploiements, des avancements et finalement des départs à la retraite des enseignants.

De même, cette base de données permettra une meilleure gestion de la masse salariale du sous-secteur de l’enseignement en terme de personnel, de déploiement rationnel en lien avec les postes existants et à pourvoir pour combler le déficit en enseignants dans les zones où les besoins sont identifiés.

Cette opération d’enrôlement se déroulera dans toutes les directions départementales de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation et dans les circonscriptions scolaires sur l’ensemble du territoire national dans la période allant du 21 avril au 6 juin.

A cet effet, il a invité tous les cadres et les enseignants à s’arrimer en se formant aux nouveaux outils de travail basés sur le digital.

Outre le lancement de l’enrôlement biométrique, M. Makosso a réceptionné le data center du Mepsa et suivi la présentation du nouveau site web de son ministère.

Financé à hauteur de 180 millions de Fcfa, le Praased vise à améliorer le rendement scolaire et à renforcer l’efficacité de certains systèmes de gestion. Ce projet a été mis en œuvre par le gouvernement, en collaboration avec la Banque mondiale.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici